• Gus21

Angers - DFCO : pour entamer une série !

En plus de l'excellente opération comptable qui a propulsé le DFCO à la 16e place à 5 points de son adversaire du soir, la victoire face à Monaco a surtout entériné la certitude d'un DFCO qui a enfin retrouvé son jeu. Face à des Angevins qui leur réussissent rarement, les Rouges devront poursuivre dans cette voie, pour mettre encore la zone rouge un peu plus à distance.

Le contexte : la confiance retrouvée

Sereins. C’est comme ça que l’on pourrait définir les dijonnais, enfin sortis de la zone rouge qu’ils n’avaient pas quittée depuis la trêve. Après deux succès retentissants la semaine passée, dont une victoire « coup de poing » face à Monaco (2-0), concurrent direct au maintien qui s’est énormément renforcé, on a pu apercevoir de nombreux sourires au stade, des sourires de supporters ravis, divertis et surtout confiants pour la suite de la saison.


Julio Tavares DFCO

Cette confiance, difficile de l’attribuer à autre chose que l’arrivée de Kombouaré sur le banc de touche. Ce premier mois en charge de l’effectif, à défaut d’être un gros succès niveau comptable (4 points sur 9 possibles), apporte de grandes satisfactions au niveau du jeu développé et de l’état d’esprit sur le terrain. On a retrouvé au retour des vacances des Rouges morts de faims, qui se battent sur tous les ballons, et qui semblent s’entendre mieux que jamais. Ce changement drastique créé forcément des questions dans la tête des supporters, qui voient le groupe se démener bien plus que sous Dall’Oglio 2018-2019. Mais on appréciera tout de même le fait que le vent tourne en notre faveur.


Pour ce déplacement à Angers, autre concurrent direct au maintien dans notre très chère Ligue des Talents™, Dijon devra toujours faire sans Rosier et Jeannot, blessés de longue date. Mais on appréciera le retour dans le groupe du vice-capitaine Romain Amalfitano après ses deux matchs de suspensions pour son expulsion très tôt à Bordeaux. Des nouvelles réjouissantes car nous aurons besoin de leaders qui s’affirment, physiquement comme techniquement, pour venir à bout de la bête noire et blanche angevine. Et entre un Allain flamboyant, une charnière plus rassurante depuis quelques matchs et un Sliti virevoltant (5 buts en janvier), des leaders, nous en avons. On surveillera de très près la performance de Julio Tavares, qui vient de voir sa place dans le 11 peut-être menacée par l’arrivée d’un nouveau challenger, Sory Kaba, 1m90 et du football plein les pieds, pas encore qualifié pour la rencontre d’aujourd’hui. Mais pour la modique somme de 4 millions d’euros, on peut imaginer qu’AK ne tardera pas trop à l’aligner.

-par @No_Vak