• No_Vak

[BILAN] Des options variées en attaque. (3/3)

Cette saison, Le Dijon Show a sondé ses lecteurs à la fin de chaque match de championnat pour analyser d'une manière plus objective les performances de l'équipe. Pour cette troisième et dernière partie de la revue d'effectif, les joueurs les plus offensifs sont étudiés de plus près.

Note : Philippe, Jeannot et Keita ont disputé trop peu de matchs (et ont été notés moins de 5 fois), leur note n'est donc pas mentionnée dans cet article.


Chouiar : 5.7

C'est sûrement l'un des plus beaux joyaux au club, mais peut-être aussi le plus brut, et loin d'atteindre son potentiel. Mounir Chouiar a démontré cette saison à plusieurs reprises ses qualités face au but, dans l'élimination, à la passe également. Ses coups de pieds arrêtés sont perfectibles mais déjà dangereux pour l'opposition. Mais ce sont son agilité et sa conduite de balle qui font réellement trembler les défenses.


En fait, il est difficile de savoir à quoi s'attendre avec ce joueur, car il est rarement Homme du match, mais il reste capable de débloquer une situation et de ramener des points à lui seul d'un déplacement périlleux, ou d'un match serré. C'est ce qui attire l'oeil de plusieurs grands clubs d'Europe, qui l'ont supervisé plusieurs fois à Gaston-Gérard. Mais Mounir, la tête sur les épaules, n'a pour l'instant pas parlé de départ, et il vaudrait mieux pour lui s'il ne souhaite pas brûler les étapes. Tout est en place pour une superbe saison 2020-2021, s'il devient un peu plus régulier.


Baldé : 5.5

Avec le départ d'un Rosier blessé pour 7,5M€ et l'arrivée de Mama Baldé dans l'autre sens, Dijon a peut être réalisé le coup du siècle. Même si le bissau-guinéen est formé arrière droit, il a impressionné au Portugal en tant qu'ailier avant de confirmer toutes ces promesses à Dijon. C'est bien simple, avec ses 6 buts et 2 passes décisives, il est le joueur le plus impliqué sur les buts dijonnais en Ligue 1 cette saison.


Motivé, puissant et rapide balle au pied, bien qu'un peu maladroit, son style de jeu s'apparent presque à celui de Loïs Diony lorsqu'il était au sommet de son art. La saison suivante peut aussi être celle qui lui permettra d'exploser pour de bon.



Tavares : 5.5

Encore 5 buts et 2 passes décisives pour El Goleador, qu'on ne présente plus. Il était le seul à nous maintenir la tête hors de l'eau lorsque nous enchaînions les mauvais résultats en Août et Septembre. Son rôle est toujours aussi important, et il marque des buts cruciaux (vs LOSC, Reims et Nantes), mais n'est peut-être pas aussi souvent tueur qu'il le faudrait.