[BILAN] Dijon bâti sur le roc (1/3)

Mis à jour : juil. 22

Cette saison, Le Dijon Show a sondé ses lecteurs à la fin de chaque match de championnat pour analyser d'une manière plus objective les performances de l'équipe. Aujourd'hui, nous nous attardons sur le secteur défensif du DFCO 2019-2020 (gardiens inclus).


Note : Les joueurs n'ayant pas disputé de match en Ligue 1 cette saison ne sont pas cités dans cet article, même s'ils ont indirectement participé au maintien du club. Il s'agit des gardiens remplaçants Lévi Ntumba et Ewan Hatfout. Ahmad Ngouyamsa a quant à lui disputé trop peu de matchs pour que sa note soit fiable et représentative.



GARDIENS

Gomis : 6.7

Nous commençons ce bilan très fort, avec rien de moins que le meilleur joueur de la saison si l'on en croit les votes des lecteurs du Dijon Show (6.7) et les rédacteurs (6.4). Pour sa première expérience en France, Gomis a conquis tous le monde, et pour cause : lors de ses 19 premiers matchs de Ligue 1, le sénégalais a réussi à conserver ses cages inviolées à 6 reprises, et n'a encaissé que 20 buts (1.05 par match). Au delà des stats, Alfred a sauvé les siens à maintes reprises, en rapportant des points inespérés contre Lyon, Paris, et tant d'autres.


Son agilité, sa détente et ses réflexes en font sûrement l'un des gardiens les plus en vue de cette saison de Ligue 1, mais il ne devrait pas partir pour autant. Une valeur sûre entre les poteaux. Seul bémol, sa blessure longue durée qui l'a écarté des terrains en fin de saison. On espère le revoir au top de sa forme dès le mois d’août.


Runarsson : 4.9

La saison était plus compliquée pour l'islandais, parti comme titulaire et très vite remplacé par Gomis. Pourtant, Alex a eu l'occasion de se montrer, avec 9 matchs joués comme titulaire en L1, et 2 entrées en jeu. Malheureusement, des prestations catastrophiques ont éclipsé les quelques matchs où il était très bon, et il ne fait pas l'unanimité. Il finit tout de même avec deux titres d'Homme du match : le premier à Toulouse, alors que l'équipe entière était inoffensive, et un second à Paris, où il nous a évité une réédition du 8-0 dont on se souvient tous...


«Je ne sais pas s'il s'agirait d'un prêt ou d'un transfert mais il faut qu'il regagne du temps de jeu. Il a du potentiel pour devenir un très bon gardien de Ligue 1 et ça passera par une nouvelle saison complète en tant que titulaire." nous explique Maxime, membre du Dijon Show. "Je pense aussi qu'il aura pour objectif de retourner en sélection et de se qualifier pour l'Euro. Pour ça, il faut jouer !»


source : Vincent Poyer (Bien Public)

DÉFENSEURS

Ecuélé-Manga : 5.4

Recruté l'été dernier, l'ancien pensionnaire de Premier League s'est plutôt bien remis dans le bain de la Ligue 1. Si tout n'est pas parfait, il a su apporter de la sérénité dans une défense à la rue depuis 3 ans. Il a également disputé 28 journées de Ligue 1 sur 28, une forme physique et une discipline (2 jaunes seulement) qui lui permettent d'être intouchable dans le 11 de départ de Jobard.


Pour Maxime aussi, la progression subite de notre défense n'est pas anodine : «Depuis notre remontée en Ligue 1 notre animation défensive me fait peur. Djilobodji avait réussi à amener de la sérénité sur le début de saison. Depuis l'arrivée de Jobard et celle d'Ecuele-Manga, je suis plus rassuré.»


Elu 1 fois Homme du match, mais surtout 6 fois 3e et 1 fois 2e, Ecuélé-Manga semble avoir été adopté par les supporters, qui comptent sur lui pour réitérer ces performances la saison prochaine.


Aguerd : 6

Si Ecuélé-Manga est le patron, Aguerd est le soldat préféré des dijonnais. Timings impeccables, interventions bien senties, et une nette progression dans la relance cette année. Pas de doute, le marocain est sur le point de passer un cap et postule clairement à une place de titulaire.


Un soucis majeur cependant : Aguerd n'a pu participer qu'à 11 rencontres cette saison, à cause de blessures diverses qui le tiennent éloigné des terrains. Il est tout de même déjà courtisé par Nice et Cologne entre autres, des négociations sont en cours pour le convaincre de prolonger l'aventure en Bourgogne.


Coulibaly : 4.7

Saison ponctuée de nombreuses blessures pour Senou, qui n'a pas réellement déçu pour autant lorsqu'il était sur le terrain.


Son temps de jeu a également souffert de la rude concurrence avec les trois autres centraux. On peut noter qu'il a été performant quand l'équipe coulait pendant le mois d’août, jusqu'à sa sortie sur civière à Angers. Sur cette période compliquée pour tout le monde, il a récupéré un titre d'Homme du match contre Bordeaux et a été cité à Toulouse comme 3e meilleur joueur.


Lautoa : 5

A noter une divergence avec la moyenne attribuée par les rédacteurs du Dijon Show, qui l'ont noté 4.6. Capable de très bons matchs comme de prestations désastreuses de temps à autre : entre octobre et novembre, il avait enchaîné un 2.7 à Brest avec un 8 contre Paris !


Malgré cette irrégularité, Wesley Lautoa réalise une année correcte, dans la lignée de la saison dernière. La plupart de ses performances décevantes sont dûes à un positionnement dans l'entrejeu, devant la défense. Son avenir s'écrit très clairement dans une charnière défensive plutôt que dans un rôle de récupérateur/créateur.



Chafik : 5.7

Le latéral vétéran fait de la résistance et c'est avec plaisir qu'on le retrouvera encore l'an prochain car il a été prolongé en février. Même si son temps de jeu n'est pas celui d'un titulaire indiscutable (20 matchs), il a encore largement fait le travail côté droit. On retiendra surtout son match énorme contre Brest, où il offre deux caviars à Baldé et réalise ses deux seules passes décisives de la saison.


Fait remarquable, il n'a été averti qu'une seule fois en Ligue 1 cette année, et n'a jamais été indisponible à cause d'une blessure. Un élément important de l'effectif.



Alphonse : 4.3

Mickael n'a pas particulièrement brillé cette saison. Si ses 17 matchs ne sont pas tous à jeter, sa moyenne témoigne des quelques matchs où il s'est complètement troué : 2.6 à Paris, mais surtout 1.8 à Angers. Souvent dépassé, il se pourrait que son temps au DFCO soit révolu, après seulement deux petites saisons dans l'élite.



Ngouyamsa (6.2)

Difficile de se faire une idée du niveau réel d'Ahmad Ngouyamsa, héros improbable d'un soir de Janvier contre le LOSC de Galtier. Sa touche mémorable masque un peu son match compliqué sur le plan défensif. Mais il jouait côté gauche, dans un DFCO à 10 contre 11 pour sa première apparition, on ne peut pas lui reprocher grand chose.


«Sur le flanc droit je ferais partir Alphonse qui est en fin de contrat dans un an et qui n'a jamais vraiment montré qu'il avait le niveau Ligue 1. Je pense qu'on pourrait partir avec Chafik et Ngouyamsa en doublure.» commente notre invité, témoin de plusieurs bons matchs du jeune camerounais avec l'équipe réserve.




Mendyl : 5.5

Son tempérament fougueux mène souvent à quelques problèmes de discipline sur le terrain (7 jaunes et 1 rouge en seulement 18 rencontres !). Mais son implication n'est remise en cause par personne.


Très dynamique côté gauche, il sait apporter le danger dans la surface grâce à son agilité et sa vitesse d'exécution. Son superbe but à Toulouse témoigne de ses qualités lorsqu'il se projette vers l'avant. A seulement 22 ans, son potentiel est certain, encore faut-il apprendre à se maîtriser !


Il doit quitter Dijon cet été, mais pourrait rester si le DFCO et Schalke 04. trouvent un accord.


Ngonda : 4

En provenance du championnat congolais, l'adaptation a été compliquée pour Glody El Maestro. Il est difficile de dire s'il aura un jour le niveau pour prétendre à une place de titulaire, ses erreurs grossières font rire et cachent un peu ses performances acceptables. Pour rappel, il était titulaire lors de la victoire contre Paris.


Mais puisqu'on aime bien se marrer, revisionnons encore une fois le superbe geste défensif qui lui vaut de nombreuses moqueries (J4, Angers 2 - 0 DFCO).




En partant du principe que la défense la plus alignée par Stéphane Jobard comptait 4 joueurs, on pourrait imaginer un Onze Type de la saison qui commencerait ainsi :


Si vous l'avez raté, retrouvez notre article résumant les principaux enjeux à venir du mercato dijonnais

1,498 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin