• No_Vak

Christophe Forest, le retour aux sources

Récemment nommé entraîneur du DFCO Féminin, le Creusotin retrouve sa région natale pour relever un nouveau challenge en reprenant les rênes d'une équipe saine et ambitieuse.

30 ans après, Christophe Forest retrouve la Bourgogne, région dans laquelle il avait commencé le football.

Tout réussit au Dijon FCO depuis peu. D'une équipe moyenne de Deuxième Division, elle est devenue une équipe établie à l'étage supérieure en l'espace de quelques années. Et ce récent succès n'est pas anodin : il correspond à prise de fonction de Yannick Chandioux, en 2017. Il est l'artisan d'une saison mythique pour permettre au DFCO d'évoluer dans l'élite avant d'enchaîner 3 maintiens relativement confortables. Malgré une attaque en sous-régime en 2019-2020, le natif de Saint-Vallier (71) s'est fait remarquer pour un jeu ambitieux, exploitant au mieux les qualités de ses joueuses afin de surperformer pendant ces 4 saisons. Tant et si bien que le Montpellier HSC, figure historique du championnat de France (ayant passé une sale saison compte tenu de l'effectif) l'a approché pour entraîner dans l'Hérault la saison prochaine. Nous tenons à rendre hommage à Yannick et à lui souhaiter énormément de succès avec ses Pailladines, sauf contre le DFCO bien évidemment.


Allées et venues

Passer après un coach qui a tant apporté au club n'est jamais aisé, et ce défi a été confié par les dirigeants du DFCO à Christophe Forest, un autre ancien du FC Montceau Bourgogne, qui n'a pas été conservé par le Stade Brestois à l'issue de son contrat. C'est d'ailleurs à Montceau qu'il commence à pratiquer le football de haut niveau, avant de faire un bref aller-retour entre le Cercle Dijon et son premier club. Le défenseur central aux duels virils rejoint successivement Le Touquet Athlétic, le FC Bourges, l'Angoulême CFC et le Stade Brestois, où il dispute 33 matchs de National et 44 de Ligue 2, inscrivant au passage 9 buts. Remarqué pour son leadership, il prend le rôle d'adjoint du SB29 immédiatement après sa retraite, et ce pendant 6 saisons avant de repartir pour Angoulême quelques années, et de rentrer à Brest pour s'occuper de la section féminine en 2017.


« On est bien heureux que la saison de D2F soit blanche [...], l'équipe était partie pour jouer le maintien jusqu'au bout »

La première saison de D2F est satisfaisante avec une cinquième place, mais le bilan sportif commence à se dégrader avec deux 7e places consécutives et un exercice 2020-2021 très mal embarqué (1 victoire et 5 défaites) avant l'arrêt du championnat. Daniel Le Roux, président de l'association SB29, décide de se séparer de l'entraîneur, faute de résultats.


Les premiers surpris de cette nomination à Dijon, ce sont les Bretons. Nos amis de Brest On Air nous avertissent en disant qu'il est difficile de louer ses qualités de coach, évoquant un jeu assez pauvre et même une absence de progression dans le cadre sportif.


« Et sur le plan comptable, soulignons qu'il est bien heureux que la saison de D2F soit blanche. Malgré un bon effectif sur le papier, l'équipe était partie pour jouer le maintien jusqu'au bout. »

Des résultats décevants (à nuancer) ont conduits le président à ne pas renouveler le coach du SB29F.

Fins de cycles

Si les situations à Dijon et à Brest sont loin d'être identiques, les deux équipes semblent entamer un nouveau cycle après une stabilité de 4 ans sur le banc. L'heure est donc à la reconstruction, et une nomination aussi tôt peut-être un bon présage dans l'optique de faire un bon mercato. Dans cette période décisive, on espère bien évidemment que comme Yannick Chandioux, Christophe Forest aura lui aussi son mot à dire. Car s'il n'est pas étranger aux résultats en demi-teinte du Stade Brestois, le contexte n'était pas réellement propice à un grand succès en Deuxième Division.


« Chaque année beaucoup de joueuses partaient ou n’était pas conservées, et pour construire quelque chose, pour essayer de jouer la monté ou le haut de tableau, c’est plus compliqué » nous confie Alexis Forest, fils du nouvel entraîneur et éducateur adjoint des U13F du Stade Brestois.


Un constat partagé par les supporters, qui déplorent de nombreuses erreurs individuelles de la part des joueuses, mais surtout un effectif qui était renouvelé à 50% chaque année et « un président à la folie des grandeurs ».


« Il ne néglige aucune joueuse et encourage toujours, même si il sait pousser un coup de gueule quand il le faut. »

De plus, sans entraîneur adjoint en Bretagne, difficile d'avoir un second avis. Le staff Dijonnais quant à lui, semble stable et a engrangé une expérience non-négligeable en première division qui facilite certainement la vie de l'entraîneur principal. Une expérience dont va bénéficier l'ancien du Cercle, puisque pour l'instant, aucun autre départ que celui de Chandioux n'a été annoncé.

Alexis ne tarit pas d'éloges sur le travail du tacticien : « J'assiste à tous les matchs, les entraînements, j’étais aussi dans son bureau pour le voir travailler ses séances... Il travaille énormément, est toujours positif. Il ne néglige aucune joueuse et encourage toujours, même si il sait pousser un coup de gueule quand il le faut ». D'après lui, il tente de mettre en valeur ses éléments en adaptant ses tactiques et instructions, mais n'a pas pu bien commencer la saison dernière par manque de cohérence dans le recrutement.


En effet, il semble n'avoir été que peu consulté par les dirigeants au sujet des transferts :

« Christophe a dû faire avec des joueuses qu'il n'a pas forcément choisies lors du recrutement et ne connaissait pas leurs points forts et faibles ». Un handicap supplémentaire en Armorique, qui a forcément largement influé sur le niveau de son équipe.

Autrement plus relevé, le niveau D1F sera une découverte pour Christophe Forest.

D'après nos informations, le coach Forest désire rencontrer le groupe Dijonnais avant de prendre des décisions et d'apporter des modifications si nécessaires. Un étonnant privilège dont il était privé ces derniers années, à en croire notre interlocuteur. Nous souhaitons transmettre à Christophe Forest tous nos vœux de réussite, et de permettre à Dijon de continuer à se stabiliser en D1F, et pourquoi pas entreprendre une nouvelle progression dans la bonne direction ?

589 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout