• IlPdg

DFCO 0-1 Montpellier : Les Dijonnaises méritaient mieux

Mis à jour : 23 oct. 2018

Face à l'une des équipes références en Europe, le DFCO a montré de bonnes choses dans le jeu en dépit d'une courte et frustrante défaite à l'arrivée. Une belle prestation des Dijonnaises, qui donne déjà envie de les revoir à l'œuvre !

Le résumé du match

Le DFCO tient bon en première mi-temps...

Pour l'occasion, le DFCO s'est présenté avec un système tactique inédit, avec trois défenseuses centrales (Carage, Awona et Trevisan). Gouineau et Declercq animaient les côtés, tandis que le milieu de terrain composé de Storti, Nakkach, Solanet et Dali alimentait Thomas, seule en pointe. Seule, et peut-être un peu trop esseulée en première mi-temps où il est vrai qu'il a parfois été difficile pour elle de peser sur la défense du MHSC, club qui la prête au DFCO.


Ainsi, malgré de bons chemins de passe trouvés dans le camp montpelliérain, les Dijonnaises ont toutefois eu du mal à se montrer franchement dangereuses durant cette première mi-temps. D'un autre côté, malgré quelques frayeurs, notamment avec un poteau trouvé par la recrue autrichienne Puntigam, nos joueuses ont réussi à tenir en échec les Héraultaises jusqu'à la pause. Ce qui était déjà un motif de satisfaction car on savait qu'il valait mieux éviter de craquer rapidement dans un telle rencontre.


... et méritait mieux en deuxième

Les Dijonnaises reviennent sur le pré avec encore plus de détermination. Elles parviennent davantage à mettre le pied sur le ballon, tandis que Lindsey Thomas se procure trois opportunités. Nettement plus inspirée, l'attaquante obtient en outre bon nombre de fautes grâce à sa vivacité qui pose problème à la défense adverse, notamment avec une situation dans la surface qui prête à débat. Montpellier continue d'obtenir quelques occasions, par le biais de l'entrante Jakobsson, mais c'est bien le DFCO qui se montre le plus pressant et dangereux. À l'image d'un bon centre pas loin d'être repris victorieusement par l'omniprésente Gouineau...


Dijon reçoit une première grosse alerte avec un but refusé aux Héraultaises pour une position de hors-jeu. Mais la "sanction" finit par tomber, avec une remise sur corner qui trouve Dekker, seule pour ouvrir le score à un quart d'heure du terme. L'internationale néerlandaise donne là un avantage définitif à son équipe. Pourtant, la sensation est qu'un pénalty aurait pu être accordé aux locales lorsque Blais, face au but, est déséquilibrée par Karchaoui... Mais l'arbitre ne bronche pas là non plus. Dans le temps additionnel, Baldé obtient une belle occasion suite à un bon travail de Declercq, mais sa reprise est captée par Murphy.


Un résultat forcément frustrant, au vu du jeu proposé par le DFCO et surtout de la deuxième période, vraiment réussie. Cependant, les Dijonnaises ont montré qu'elles avaient de quoi faire belle figure en D1 et ont sans doute déjà des certitudes sur lesquelles s'appuyer pour les échéances à venir !


Les tops

Joueuse du match : Coline Gouineau

C'est peu dire que l'activité de la latérale droite dijonnaise a été impressionnante. Avec une certaine liberté dans ce dispositif, elle a multiplié les courses dans son couloir sans jamais ménager ses efforts. Les dédoublements qu'elle a proposé ont plusieurs fois permis d'apporter des solutions offensives. Elle était même proche d'ouvrir le score sur un ballon aérien en seconde période ! En défense, elle a également bien tenu son rang avec quelques interceptions et retours très précieux. Elle a comme toujours été inépuisable, à l'instar de son sprint de 30 mètres pour aller contrer la gardienne juste avant sa sortie.


Le milieu de terrain

L'ensemble du milieu de terrain a montré des choses intéressantes, avec une volonté de poser le jeu très plaisante. Lalia Storti, pour sa première sous le maillot rouge, a notamment montré un réel sens du jeu et une belle qualité technique. Élodie Nakkach a elle été très active à la récupération avec beaucoup d'engagement. Quant à Tatiana Solanet, elle est montée en puissance au fil du match, avec une influence importante sur la deuxième mi-temps aboutie du DFCO. Enfin, Kenza Dali a souvent été précieuse dans la conservation du ballon et pour trouver les décalages, surtout en première période.


Alexia Trevisan en patronne

Tout le secteur défensif dijonnais a été au niveau, en réussissant à contenir le MHSC jusqu'au dernier quart d'heure. Mais on pourrait ressortir en particulier la prestation d'Alexia Trevisan, auteure de plusieurs interventions salvatrices pour le DFCO. Elle a colmaté beaucoup de brèches tout en étant impériale dans les duels. Dans la lignée de sa saison précédente !


Crédit photo : Loïc/Le Dijon Show

365 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin