• IlPdg

Guingamp 1-1 DFCO : Dijon ouvre son compteur

Mis à jour : 23 oct. 2018

À l'occasion de la deuxième journée et de ce déplacement à Guingamp, le DFCO a empoché son tout premier point en D1. Cela au terme d'un match où les Dijonnaises ont montré deux visages bien différents d'une mi-temps à l'autre.

Le résumé du match

Un DFCO à deux visages

L'entame est pour le moins compliquée pour les Dijonnaises. Dans un système initial à deux attaquantes (Laura Bouillot et Lindsey Thomas), avec Kenza Dali et Léa Declercq sur les côtés, le DFCO ne parvient pas à se montrer vraiment dangereux. Les opportunités sont plutôt en faveur des Guingampaises, notamment emmenées par une Léa Le Garrec bien en jambes. Après plusieurs tentatives, dont quelques unes sur lesquelles Emmeline Mainguy a bien fait le job, les locales sont récompensées par l'ouverture du score d'Adelie Fourre, qui semble à la limite du hors-jeu sur la passe de Léa Le Garrec.


Le DFCO rentre donc aux vestiaires avec un but de retard. Mais revient surtout avec d'autres intentions. Après un double changement pour les entrées d'Élodie Nakkach et Fatoumata Baldé, Dijon revient à un dispositif tactique plus classique, en 4-3-3. Et monte en régime à l'image de Tatiana Solanet, omniprésente sur le terrain. Dans ces conditions, les Dijonnaises reviennent logiquement au score avant l'heure de jeu grâce à un but de Léa Declercq qui tente un centre-tir dans un angle pourtant plus que fermé. Si la responsabilité de la gardienne guingampaise, Solène Durand, est largement engagée, ce but vient tout de même valider l'excellente prestation de Léa Declercq.


Pas de vainqueur

Le DFCO tente alors de jouer la gagne, et cela aurait pu être payant. Notamment sur un centre de Kenza Dali repris en première intention par Tatiana Solanet au point de pénalty, contrée de justesse par une Bretonne. Les entrantes apportent chacune dans leur rôle. Elodie Nakkach ajoute beaucoup d'impact à la récupération tandis que Fatoumata Baldé tente de percuter côté gauche pour amener du danger. Agathe Maetz, qui remplace poste pour poste Alexia Trevisan blessée à l'arcade sourcilière, fait également sa part du travail pour sa toute première apparition en D1.


La fin de match est plus décousue et, finalement, aucune des deux équipes ne fait la différence avant le coup de sifflet final. Chaque formation ayant eu "sa" mi-temps, on peut considérer ce résultat nul comme plutôt logique à l'arrivée. Pour le DFCO, l'objectif sera de mieux rentrer dans son match samedi prochain face au FC Metz, l'autre promu. Car l'ambition sera assurément de décrocher une première victoire dans l'élite.


Les tops

Joueuse du match : Léa Declercq

Léa Declercq a pu avoir cette fois un rôle plus offensif que face à Montpellier. Pour autant, son apport défensif a également été déterminant, en particulier sur la première mi-temps où elle a multiplié récupérations et interceptions. En outre, elle a su apporter de la percussion devant tout en perdant très peu de ballons. Très juste techniquement et tactiquement, elle a montré une vraie constance sur l'ensemble du match. Son but, le premier du DFCO en D1, récompense ainsi d'une certaine manière son gros match.


Tatiana Solanet a donné l'impulsion

Si le DFCO a élevé son niveau de jeu en seconde période, il le doit aussi beaucoup à Tatiana Solanet. Placée un cran plus haut qu'en première mi-temps, elle a exercé une grande influence sur le jeu dijonnais, grâce à ses habituelles différences faites balle au pied, et de par sa qualité de passe. L'une d'elle aurait pu être décisive pour Lindsey Thomas. Elle était aussi proche de marquer le but du 1-2 en reprenant un centre de Kenza Dali. Toujours aussi indispensable pour fluidifier le jeu !


Une défense centrale solide

Guingamp a plusieurs fois créé du danger, mais essentiellement sur des tirs de loin. Les Bretonnes ont en effet eu plus de mal pour s'approcher de la surface dijonnaise, hormis sur leur but. Pour cause, Alexia Trevisan a de nouveau bien tenu son rang jusqu'à sa sortie, montrant aussi une bonne complémentarité avec Marie-Aurelle Awona, solide et notamment auteure d'une très belle double intervention juste devant sa surface lors de la seconde mi-temps.


Crédit photos : Le Dijon Show / Crédit photo illustration : En Avant Guingamp

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin