• IlPdg

DFCO 3-0 Soyaux : Une victoire à l'usure

Mis à jour : 23 oct. 2018

Après une défaite extrêmement frustrante et pas forcément juste face à Bordeaux, le DFCO a parfaitement su rebondir à l'occasion de la réception de Soyaux. Nettement dominatrices, les Dijonnaises se sont montrées patientes pour glaner une nouvelle victoire logique.

Le résumé

Le DFCO dominateur mais brouillon

La rencontre a été plutôt à sens unique une majeure partie du temps. Dijon a eu la possession en sa faveur et une certaine domination territoriale, stériles pendant longtemps cependant. Car il a souvent manqué un zeste de précision dans les 30 derniers mètres pour vraiment mettre en danger cette équipe de Soyaux, bien organisée défensivement. De l'autre côté, il a de nouveau fallu faire sans Alexia Trevisan et Marie-Aurelle Awona, pas encore pleinement revenues de leurs blessures. Mais la paire Ophélie Cuynet - Agathe Maetz a réalisé un match solide, comme face à Bordeaux, tandis qu'Élodie Nakkach a dû récupérer au moins quarante-douze ballons (les fautes sifflées n'importe comment en moins, ça aide aussi).


Il faut reconnaître également que ce n'est pas un Soyaux à 100% de ses moyens qui s'est déplacé aux Poussots. Outre l'absence d'Anaïs Dumont, les deux joueuses cadres et indispensables que sont Siga Tandia et Laura Bourgouin, de retour de blessure, ont dû démarrer la rencontre sur le banc. Cela s'est ressenti sur le jeu honnêtement assez pauvre produit par Soyaux ce samedi.


Patience récompensée

Alors, il a fallu attendre pour que la situation se décante. Et parfois, dans ces cas-là, ça vient de nulle part. C'est un peu l'impression donnée quand, après une touche côté gauche, Léa Declercq expédie une reprise de volée improbable dans le petit filet opposé alors qu'elle se trouvait dans un angle plutôt fermé. C'est beau et ça fait 1-0, de quoi célébrer ça avec un petit Take the L des familles. Le DFCO peut alors monter en puissance, à l'image de Kenza Dali. Revenue de sélection seulement la veille, notre internationale française favorite a paru empruntée pendant une certaine partie du match, avant de réussir à créer une bonne partie de nos opportunités.

Et c'est ainsi sur une (très belle) passe de sa part que Lindsey Thomas s'en va tromper Romane Munich pour faire le break. Mais Kenza Dali a la dalle alors elle n'en reste pas là et, sur une action un peu cafouillée dans la surface, obtient un pénalty qu'elle transforme elle-même. Hop 3-0, pliez les gaules. Laura Magnin-Feysot peut savourer ses toutes premières minutes en D1. Dans les buts, Mylène Chavas fait parfaitement le travail. Le bilan aurait été parfait si Laura Bouillot, sur un excellent service de Lindsey Thomas, avait réussi à convertir son occasion pour conclure. Jusqu'à maintenant, la réussite fuit notre mythique attaquante. Mais les vrais savent : c'est parce qu'elle se préserve pour nous offrir la victoire contre le PSG !


Les tops

Joueuse du match : Tatiana Solanet

Nouvelle partidazo pour notre maestra. Bon, elle a quand même perdu quelques ballons durant les toutes premières minutes histoire de faire genre qu'elle n'allait pas encore rouler sur le match. Avant d'enchaîner sur une belle ouverture vers Allison Blais, un sombrero, un contrôle digne de Bergkamp qui a provoqué l'ovation du public, quelques percées avec une aisance dont elle a le secret, des renversements de jeu bien sentis et comme d'habitude (ça devient redondant, non ?) des différences techniques à la pelle. L'expression "dépassement de fonction" lui convient à merveille. Car elle a de nouveau su dépasser son rôle de milieu relayeuse pour se retrouver un peu partout sur le terrain, avec une activité folle. Notamment en position d'ailière, en étant à l'origine d'une belle combinaison côté droit, qui aurait pu aboutir sur une passe décisive pour Lindsey Thomas en début de seconde période. C'est clairement elle qui a pris le plus d'initiatives pour essayer de casser les lignes, tout en accélérant et distribuant le jeu avec brio. Avec elle, jouer au football devient plus simple !


Une première impeccable pour Mylène Chavas

Titulaire pour la première fois avec le DFCO, suite à la suspension d'Emmeline Mainguy, Mylène Chavas a eu l'occasion de montrer ses qualités. Elle est surtout à créditer de deux belles parades. La première, à 1-0 sur une frappe flottante qui partait sous la barre, est salvatrice. La seconde en fin de partie, sur un tir au premier poteau de Bourgouin, permet à la gardienne - qui semblait un peu masquée au départ du ballon - de garder sa cage inviolée de fort belle manière. Aussi, elle s'est montrée très rassurante sur les sorties aériennes, et bonne dans le jeu au pied.


Noémie Carage s'affirme comme une valeur sûre

Depuis le début de saison, nous avons pu mettre en avant les bonnes performances des diverses défenseures du DFCO. Et il y en a une qui enchaîne les excellents matchs, il s'agit de Noémie Carage, qui semble prendre de plus en plus ses marques au sein de l'équipe. Sûre techniquement et défensivement, très sereine et propre à la relance, elle propose aussi souvent des solutions de combinaison devant. Et puis, cette saison c'est déjà sa deuxième passe décisive... en touche !


Lindsey Thomas enchaîne...

Lindsey Thomas est également en forme, elle qui restait sur deux matchs très intéressants contre Lille et Bordeaux, en jouant côté droit. Ce samedi, elle a retrouvé la pointe de l'attaque où elle s'est montrée très volontaire en faisant beaucoup d'efforts pour perturber la défense charentaise. Ce qui n'a pas toujours été aisé face au solide duo Cissoko - M'Bassidjé. En première mi-temps, sa bonne frappe repoussée par Munich a été la plus franche occasion dijonnaise. En seconde, elle permet de faire le break en marquant tout en maîtrise face à la gardienne qu'elle élimine d'une feinte. En fin de partie, elle est auteure d'une jolie percée dans la surface qui amène une occasion de 4-0 pour Laura Bouillot.


... Léa Declercq aussi

Depuis le début de saison, elle fait assurément partie des incontournables de l'équipe. La première mi-temps, où elle a tout de même réussi à se procurer l'une des situations les plus intéressantes, a peut-être été un peu frustrante pour elle car ses très nombreuses courses dans son couloir n'ont pas forcément été récompensées. Il n'empêche qu'elle n'a (encore) perdu quasiment aucun ballon. Ses choix de jeu étant très intelligents, elle a su temporiser ou accélérer quand il le fallait. Comme toujours, précieuse dans la conservation du ballon. Et surtout, elle permet de débloquer la situation en ouvrant le score !


Crédit photos : Vincent Poyer/DFCO (galerie photos)

206 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube