• IlPdg

[DEBRIEF] D2F : Janvier-Février 2018

Après une série parfaite, le DFCO a finalement trébuché lors du dernier match, à Nancy, en s’inclinant 1-0. Les Dijonnaises, bien que désormais 2èmes, gardent toutefois leur destin entre leurs mains.

Le DFCO moins tranchant ?

Le DFCO a tout d’abord retrouvé le chemin des terrains après la pause hivernale avec les 32èmes de finale de la coupe de France. Dans un match où il lui a manqué de la justesse dans le dernier geste pour faire la différence, le club dijonnais a dû s’incliner 2-0 face à Grenoble, auteur de deux buts juste avant la pause.

Après cette élimination certes regrettable mais finalement assez anecdotique - dans le sens où la priorité reste bien sûr la montée en D1 - les Dijonnaises se sont déplacées à Metz pour le championnat. La victoire chez cette équipe du bas de tableau (mais réputée pour sa solidité) fut longue à dessiner, et n’est arrivée que par un but d’Alexandra Atamaniuk, très en vue ces derniers mois, dans les dix dernières minutes. Une victoire cruciale au vu de la série de matchs qui attendait alors le DFCO, avec quatre confrontations face à des équipes de la première partie de tableau. Une série qui s’est ouverte avec la réception d’Yzeure dans un stade des Poussots enflammé par des Lingon’s Boys plus nombreux que jamais. Dans cette rencontre, Dijon monopolise assez nettement le ballon et parvient à maîtriser parfaitement les quelques attaques yzeuriennes. Cependant, comme face à Grenoble, ça pêche souvent dans les derniers mètres avec des approximations qui empêchent les Dijonnaises de se montrer très dangereuses dans le jeu. La différence se fait donc grâce à des coups de pied arrêtés, d’abord sur un pénalty de Tatiana Solanet en première mi-temps, puis sur un corner repris de la tête par Alexia Trevisan en fin de match pour une victoire 2-0.

S’ensuit alors un déplacement chez une redoutable équipe de Nancy, qui affiche de loin la meilleure attaque de D2. Les occasions sont pourtant plutôt en faveur du DFCO, qui ne parvient pas à conclure malgré de grosses opportunités... Et celui-ci se fait punir en encaissant son seul but sur les 7 derniers matchs de championnat, en fin de partie. Une défaite 1-0 qui fait mal car cela permet aussi à Saint-Étienne de s’emparer de la tête du groupe, grâce au goal-average particulier (l’ASSE avait battu le DFCO 2-3 au match aller).

Un peu en manque d’inspiration ou de précision offensivement depuis la reprise (un seul but dans le jeu en quatre matchs, plus deux autres sur coups de pied arrêtés), le DFCO devra probablement retrouver un peu plus de tranchant lors des prochaines échéances. Il a peut-être déjà retrouvé des certitudes avec une victoire en amical 4-2 contre la VGA Saint-Maur le week-end dernier.

Comme on pouvait s’y attendre, Saint-Étienne est bel et bien le principal adversaire des Dijonnaises pour la montée. Ces dernières ont grillé un joker à Nancy, mais n’ont pour l’instant pas à dépendre des résultats des autres équipes, ce qui est une bonne chose. Avant d’aller défier l’ASSE, en espérant prendre sa revanche, le DFCO doit déjà battre Toulouse ce dimanche. Le TFC, qui ne compte aucune victoire contre les autres formations du top 6, était pourtant annoncé comme l’un des principaux favoris à la montée. Son effectif de qualité, qui comporte de nombreuses joueuses expérimentées, en fait dans tous les cas une équipe qu’il faudra prendre très au sérieux.

Le programme du mois de mars :

  • DFCO - Toulouse FC : 11/03

  • AS Saint-Étienne - DFCO : 18/03

  • DFCO - Aurillac-Arpajon : 25/03


-> Toutes les statistiques D2F.

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin