• IlPdg

[DEBRIEF] D2F : Mars 2018

Mis à jour : 5 sept. 2018

Après une courte défaite à Nancy, le DFCO a idéalement relevé la tête pour réussir un mois de mars parfait. 4 victoires, 14 buts inscrits pour 1 seul encaissé, voilà un bilan excellent qui permet à Dijon d'être aujourd'hui solide leader du groupe en comptant 5 points d'avance !

Le DFCO monte en puissance

Le mois a débuté avec la réception de Toulouse aux Poussots. La rencontre a été assez équilibrée, les Dijonnaises ayant eu du mal à imposer leur jeu. Et pourtant, celles-ci s'en sont très bien sorties en gagnant 3-0 avec trois buts inscrits dans les dix dernières minutes. Un scénario qui démontre la force mentale de l'équipe. Ophélie Cuynet, qui avait d'ailleurs ouvert le score ce jour-là, nous explique : "Cette saison, on a pris davantage confiance en nous et on ne lâche rien, ce qui nous permet d'ouvrir le score à la 84ème minute et de finir à 3-0..."


S'ensuivit le "choc des leaders" tant attendu à Saint-Étienne. Si tous les matchs sont bien sûr importants, il est évident que celui-ci l'était particulièrement. Et c'est peu dire que le DFCO l'a plutôt pas mal négocié ! Du point de vue de notre envoyé spécial sur place (qui a notamment dû composer avec un tramway à 10€ - impossible de prendre des tickets à l'unité - et qui en plus passe toutes les 25 minutes, super cette ville) il s'agirait même peut-être "du meilleur match du DFCO cette saison, toutes équipes confondues". Eh oui rien que ça. Les Dijonnaises ont réussi la meilleure opération possible en s'imposant 0-2, ce qui leur a permis de gagner l'avantage du goal-average particulier sur Saint-Étienne. "Je pense que ce deuxième match on l'a abordé différemment [par rapport au match aller] avec un vrai projet tactique, en appuyant sur leurs points faibles, mais surtout dans l'état d'esprit on a été beaucoup mieux" détaille Ophélie Cuynet. "Collectivement et individuellement on était à 200% ce qui nous a permis de gagner la majorité de nos duels et donc cela a fait la différence. On a rien lâché du début à la fin du match et cela nous a permis d'être supérieures à Saint-Étienne sur ce match."

"On a appris de nos erreurs des saisons précédentes. Cette année on ne les reproduit plus"

Après cette superbe victoire, le DFCO a enchaîné avec la réception d'Aurillac-Arpajon. Sur le papier, pas l'adversaire le plus redoutable certes, mais on se souvient que la saison dernière Dijon avait manqué la montée notamment à cause de matchs nuls contre Toulon et Clermont, qui ont ensuite été relégués. Cette fois, les Dijonnaises ont bien compris qu'il fallait jouer tous les matchs avec le même sérieux et le même investissement. Ophélie Cuynet corrobore : "On a appris de nos erreurs des saisons précédentes. Cette année on ne les reproduit plus. Il y a quelques matchs que nous n'aurions jamais gagné la saison dernière." En résulte un très net succès 5-1 contre Aurillac-Arpajon. Un festival offensif qui aurait pu être plus important encore tant la domination dijonnaise fut totale !


Pour terminer le mois, le DFCO a reçu pour la deuxième fois consécutive samedi dernier. En face, une équipe de Vendenheim plutôt solide se présentait. Mais les Dijonnaises ont là aussi mis tous les ingrédients pour remporter le match sans vraiment trembler. Après une première mi-temps assez nettement dominée, elles ont corsé l'addition en fin de match pour glaner une grosse victoire, 4-0. Désormais, le DFCO devance de 5 points Saint-Étienne, 2ème, à quatre matchs du terme. Une marge d'avance conséquente mais il faudra reste appliqué jusqu'à la fin, dès le prochain match chez une équipe de Montauban en très bonne forme !


Une réelle sérénité défensive...

L'une des raisons de la réussite du DFCO est assurément sa solidité défensive. La majorité des buts ont été encaissés en début de saison, mais ces derniers mois, les buts contre et même tout simplement les occasions concédées se font très rares. C'est simple, sur les 12 dernières rencontres de championnat, l'équipe n'a encaissé que 2 buts (contre Nancy et Aurillac). Et deux buts qui étaient plutôt des petits exploits.


En patronne de cette défense, il y a évidemment la capitaine Alexia Trevisan, auteure d'une superbe saison. Outre ses interventions défensives souvent salvatrices, elle se révèle très utile dans la construction du jeu avec des qualités techniques et de relance rares pour une défenseuse centrale. Elle est aussi très bien entourée, et on a vu le DFCO alterner certaines joueuses en défense plusieurs fois cette saison sans que le secteur défensif ne soit fragilisé. On peut par exemple citer la jeune latérale Agathe Maetz qui connait une progression des plus intéressantes et se montre toujours intraitable. Devant cette défense, il ne faut par ailleurs pas négliger le rôle d'Ophélie Cuynet et son abattage énorme, une vraie leader qui s'avère très régulière à cette place de "sentinelle". Celle-ci détaille à ce sujet : "La saison dernière je changeais beaucoup [de poste], presque tous les week-ends, entre 6, arrière centrale et milieu excentrée... Cette saison Yannick m'a dès le début positionnée en 6. Cela me permet d'avoir de vrais repères et de prendre confiance sur ce poste donc il est plus facile de faire de bons matchs et d'être plus régulière dans les performances."


... Et un allant offensif retrouvé

L'attaque, elle, était davantage en berne ces derniers temps. Sur le début de la 2ème partie de saison, le DFCO rencontrait plus de difficultés à se procurer des occasions et surtout à se montrer décisif dans le jeu. Cela a changé pendant ce mois de mars, grâce notamment à une Tatiana Solanet dans une forme olympique (2 buts et 5 passes décisives lors des 3 derniers matchs !). Entre autres.


Effectivement, cette période faste en buts coïncide aussi avec la bonne forme de Marina Josserand. Celle qui a inscrit son premier but, crucial, à Saint-Étienne a ensuite été titulaire à l'occasion des deux matchs suivants. Jusqu'alors essentiellement placée sur un côté, elle a été repositionnée en pointe avec réussite. Elle contribue à dynamiser le front de l'attaque en apportant de la mobilité et une certaine touche technique, tout en se montrant très conquérante dans les duels, mais ce qui marque le plus est sans doute son intelligence de jeu. Que ça soit dans ses choix avec le ballon, ou bien dans ses déplacements, elle sait jouer très juste et sa faculté à combiner rapidement avec des remises en une ou deux touche(s) permet de libérer des espaces et ainsi, offrir beaucoup de solutions offensives. Très en vue contre Aurillac-Arpajon, elle a peut-être vécu un match plus frustrant face à Vendenheim avec moins de bonnes situations à négocier, mais elle constitue à coup sûr un atout offensif non-négligeable pour cette fin de saison.


Le programme de la fin de saison :

  • Montauban - DFCO : 22/04

  • DFCO - Ambilly : 29/04

  • Grenoble - DFCO : 13/05

  • DFCO - Nîmes : 20/05


-> Toutes les statistiques D2F.

462 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube