• IlPdg

[DEBRIEF] D2F : Octobre 2017

Le deuxième mois de compétition s’est achevé en D2 Féminine, avec un DFCO qui pointe désormais à la 4ème place de son groupe. Il reste à l’affût puisque les positions dans le haut du classement sont très serrées : le leader Grenoble ne compte que 2 points d’avance sur un trio Yzeure - Saint-Étienne - Dijon.

Pas le temps pour les regrets

Ce mois d’octobre avait commencé de façon idyllique pour les Dijonnaises, victorieuses 2-0 du côté de Toulouse, annoncé comme l’un des gros prétendants à la montée. Le succès s’est dessiné en deuxième mi-temps grâce à un doublé de l’inévitable Laura Bouillot. Une très belle performance du DFCO, laissant son adversaire à 6 points et ayant l’occasion de faire de même la semaine suivante avec Saint-Étienne...

... Mais l’occasion était peut-être trop belle pour que tout se passe aussi bien. Face à l’ASSE, nos joueuses ont semblé n’avoir jamais réussi à rentrer pleinement dans leur match. Et face à un adversaire aussi solide et fort techniquement, difficile de rivaliser en étant empruntées. “On est clairement passées à côté de notre match” confirme la latérale Coline Gouineau. “Je pense qu'on s'est mis un peu trop de pression et on n'a pas su gérer le match comme on l'aurait souhaité”. Les Stéphanoises se sont vues réduites à 10 vers la demi-heure de jeu, mais le DFCO n’a pas réussi à prendre l’ascendant pour autant. Les Rouges sont revenues deux fois au score, par Tatiana Solanet sur pénalty puis par la dernière recrue Fatoumata Baldé qui faisait sa première apparition, et un match nul semblait se dessiner, ce qui aurait été un moindre mal.


C’était sans compter sur un scénario catastrophe avec un pénalty, peut-être litigieux, qui condamna le DFCO à une défaite 2-3 à la dernière minute... “On sait que ce genre de match peut se jouer sur des détails, donc on a forcément des choses à améliorer comme notre concentration sur les coups de pieds arrêtés et la communication qui va avec” détaille Coline Gouineau qui estime que l’équipe reste capable de bien gérer les “gros matchs”, à l’image de ceux contre Nancy et Toulouse qui sont pour elle sans doute les deux prestations les plus abouties du DFCO jusqu’à maintenant.


Après un week-end de pause, les joueuses ont retrouvé le championnat à Aurillac pour y affronter l’actuelle lanterne rouge du groupe. En résulte un net succès 5-2 avec un triplé de Fatoumata Baldé, qui a remis le DFCO sur de bons rails après l’ouverture du score surprise du FC2A, puis un but de Laura Bouillot et un autre, contre son camp, provoqué par Alexandra Atamaniuk. Même si la victoire est large, la façon dont elle s’est dessinée après une première mi-temps plus difficile qu’escomptée pourra servir d’avertissement avant d’affronter bientôt plusieurs équipes jouant le maintien.Avec la contre-performance face à Saint-Étienne, le bilan du mois est forcément un peu mitigé. Mais des faux pas, toutes les équipes en feront et il vaut mieux se projeter sur les échéances à venir que de ressasser des regrets, comme l’explique Coline Gouineau, toujours : “Cette défaite nous a clairement déçues et frustrées mais la saison est longue. Ce qui comptait après ça c’était de rebondir à Aurillac avec une victoire, ce qui est chose faite. Maintenant on doit confirmer avec chacun des matchs qui vont suivre.” Cela passera d’abord par une victoire à Vendenheim, une équipe accrocheuse qui avait posé beaucoup de soucis au DFCO la saison dernière.


Le programme du mois de novembre :

  • FC Vendenheim - DFCO : 05/11

  • DFCO - Montauban FCTG : 12/11

  • CSFA Ambilly - DFCO : 19/11


-> Toutes les statistiques D2F.

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube