• IlPdg

DFCO 0-1 Bordeaux (Coupe de la Ligue) : football champagne à Gaston-Gérard

Au terme d'un partie haletante où les rebondissements furent légion, le DFCO a dû s'incliner face à l'armada bordelaise. Mais difficile d'être déçus tant les deux équipes nous ont offert un spectacle exceptionnel, agrémenté de gestes techniques en tout genre et d'un jeu léché digne des grands Pays-Bas de 1974.

Les notes :

L'homme du match : Le jeu (9,5/10) : Le tiki-taka, cette saison, ça nous connait. Autant dire que le jeu spectaculaire a de nouveau été au cœur de cette rencontre. Les combinaisons à une ou deux touche(s) de balle ont ainsi afflué avec abondance et sans relâche devant le but bordelais. Face à cette menace permanente, les visiteurs, littéralement étouffés, n'ont pu que se retrancher dans leur camp en priant que le bon dieu leur accorde miséricorde. Et, par on ne sait quel miracle, il semblerait bien que cette technique d'un nouveau genre a fonctionné. Heureusement, en dépit de cette défaite aussi cruelle qu'injuste, le DFCO pourra tout de même s'appuyer sur le contenu. Puisque, comme le résumait parfaitement Romain Amalfitano en fin de rencontre, il s'agit très probablement "du meilleur match depuis le début de saison". On va quand même enlever un demi-point parce qu'on a failli s'ennuyer pendant vingt secondes à un moment, mais c'est vrai que nous sommes particulièrement exigeants...


La défense bordelaise (8/10) : Il est rare que l'on inclut les adversaires dans notre notation, mais il faut aussi savoir être fair-play et reconnaître les mérites d'autrui. Car si les canonniers bourguignons n'ont pas réussi à faire trembler les filets ce soir, c'est avant tout grâce (ou à cause) de la défense girondine, qui a su repousser avec hardiesse les innombrables assauts. Les barbelés étaient de sortie, et c'était pas de la camelote. Quand ça n'allait pas, les gladiateurs de la Gironde ont aussi pu se reposer sur un Poussin des grands soirs. Le gardien du temple bordelais a en effet multiplié moult parades épiques, se montrant bien plus solide que n'importe quel Jean-Michel de l'Yonne vêtu d'un gilet jaune qui essaye de bloquer l'entrée de l'A6 en attendant que Gérard lui apporte un pack de Heineken.


Les jeunes (8/10) : Belle entrée de nos jeunes du centre de formation ce soir, qui ont su apporter un nouveau souffle à un match qui était pourtant déjà bien rythmé. Tellement rythmé et passionnant d'ailleurs qu'on a même failli louper leur entrée en jeu ! Leur dynamisme a clairement joué en la faveur du DFCO et on se rappellera encore longtemps de cette frappe de Sory Doumbouya qui a tutoyé la lucarne. Mais voilà, aujourd'hui, on a beau avoir tout tenté, ça ne voulait pas tourner pour nous et c'est comme ça. En tout cas, cette jeunesse a marqué des points et nul doute qu'on la reverra très vite.


Le public (7,5/10) : Affluence des grands soirs ce mercredi à Gaston-Gérard. 4600 spectateurs, Laval et Béziers ne peuvent sans doute pas se targuer de remplir autant leurs stades. Et tout ça, sans forcer. Celles et ceux qui craignaient le froid ont vite été réconfortés en comprenant à quel point l'ambiance allait les réchauffer. Et puis comme se plairait à le rappeler le mythique Gégé lors d'un match de National 3, si on a froid, il y a toujours des frites bien chaudes et des gaufres à la buvette. Tout pour être heureux, afin de se délecter du spectacle proposé sur la pelouse dans des conditions optimales.


Canal+ (7/10) : Avec ce choc que l'on ne devrait pas tarder à renommer El Clásico de Vinos, Canal+ a clairement justifié le pourquoi du comment les chaînes Foot+ sont proposées pour la modique somme de 10€ par mois. Ne pas payer de supplément pour assister à ça serait clairement du vol et ils ont bien raison de ne pas se faire marcher sur les pieds. Espérons que tout cet argent récupéré soit utilisé à bon escient, comme, simple exemple, acheter une dignité à Pierre Ménès. Le reste du temps, on peut même profiter de la Jupiler Pro League de Jordan Lotiès (et anciennement du légendaire Florian Raspentino) sur ces canaux. Bon, ok, il y a aussi la D1 Féminine. Ça doit être ça qui fait baisser le prix, autrement ça serait sans doute à 25€.

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin