• No_Vak

DFCO 0-1 Pau : Secouez-vous !

Six défaites à domicile ! Tel est l'infect bilan de Dijon Gaston Gérard, avant de rentrer dans le dernier tiers du championnat. Ce samedi, les Côte-d'Oriens ont fait très fort en s'inclinant contre Pau (0-1), l'une des équipes qui voyage pourtant le moins bien en Ligue 2.

Ni Reynet ni Pi n'ont su trouver comment éviter cette énième défaite à domicile.

Sans deux de ses titulaires habituels, Jacob et Deaux, Garande opte pour un remplacement attendu avec Pi en milieu récupérateur, un peu moins attendu avec Mickaël Le Bihan en attaque, juste derrière Scheidler. Pour le reste, Fofana est reconduit en défense, Philippoteaux occupe l'aile droite et Younoussa continue d'enchaîner les titularisations, alors que son contrat approche de son terme.


LE MATCH

La partie commence sur un rythme habituel pour Dijon à la maison, sans trop de hâte et avec une possession plutôt stérile. Un centre de Dobre est contré et retombe par chance sur Younoussa, le jeune milieu de terrain frappe de loin mais ça passe à côté. Le tir manquait de force pour inquiéter Bajic, qui fête sa première apparition dans les cages de Pau. Dijon mène à la possession mais peine à se créer des occasions contre un PFC bien organisé, qui ne laisse pas d'espace.


Encore une fois, Younoussa peut tenter sa chance mais ses frappes sont décidément trop faibles pour être menaçantes, pas de souci pour le gardien. Younoussa, encore lui, se montre cette fois dangereux en servant Scheidler mais l'avant-centre bute sur un portier très vite sorti dans ses pieds. Jessy Pi écope d'un carton jaune tôt dans la partie. Pour le moment, Dijon contrôle le match et ne laisse pas son adversaire du soir sortir du bois.

Traoréa tenté de nombreux centres, mais rarement depuis les derniers mètres palois

Wilitty Younoussa, le seul à se faire remarquer en début de partie, peine à se relever après un choc mais revient finalement sur la pelouse. Il se signale par un centre dans la surface, capté par Bajic à nouveau. Scheidler reprend un corner de Pi de manière acrobatique dans la boîte, mais le ballon file en tribune. Désormais, la domination dijonnaise ne fait pas de doute, mais le DFCO n'a pas vraiment créé une seule grosse occasion.


Traoré s'applique sur un nouveau centre pour Scheidler, sa tête décroisée passe de peu à côté des cages paloises. Il y a de la qualité dans ce début de match dijonnais, malgré la faiblesse de l'adversaire. Kenji Van Boto, prêté par Auxerre, prend aussi un jaune pour une faute maladroite. Dobre se plaint de la faute d'un défense de Pau dans les derniers mètres, mais l'arbitre signale une simple sortie de but. L'agacement des attaquants se faire sentir. Les cartons jaunes s'accumulent pour Pau, avec désormais Batisse qui est averti pour une main.


El-Melali, annoncé un temps à Dijon, est contraint de céder sa place à Sylvestre peu avant la pause, à cause d'une blessure qui arrête le jeu pendant de longues secondes. Les quatre minutes de temps additionnel sont tout à fait justifiées, Pau ne sort plus de sa moitié de terrain mais Dijon ne parvient pas pour autant à faire le différence. Un rare coup-franc pour le PFC tombe dans les pieds de Daubin mais est bien contré, puis Koffi frappe loin du cadre. Younoussa a fait signe qu'il était de nouveau blessé et inquiète les soigneurs du DFCO, alors que Gaël Angoula siffle la mi-temps.

Jour « sans » pour Scheidler, qui nous a habitué à beaucoup mieux par le passé

Le Dijon Football Circus

Comme attendu, les Rouges reviennent sur la pelouse sans Willy mais avec Ahlinvi au milieu du terrain. Dijon repart à l'attaque en deuxième période et le nouveau venu s'illustre avec une magnifique frappe qui prend la direction des filets, mais Bajic s'étire et sort une parade magnifique pour la sortir en corner ! Une énorme erreur de Coulibaly nous fait rendre le ballon à Pau de la tête, sans conséquence car Reynet récupère l'occasion mal exploitée. Cheick Traoré intervient d'un tacle parfait pour empêcher l'attaquant Essende de filer au but, juste devant la surface.


A force de se faire peur, il faut bien que Dijon craque. Contrairement à ses adversaires, le DFCO n'est pas du tout serein dans les deux surfaces. Reynet pare la première frappe puissante de Koffi mais la remet en jeu. Alex Dobre ne dégage pas la balle, et après un cafouillage, le latéral du Pau FC retente sa chance et envoie le ballon au fond des filets (0-1, 58). La frappe de Pi en réponse force le gardien palois a se coucher pour détourner le ballon.

Dobre est fautif sur le but du Pau FC, il n'a pas eu le réflexe d'un défenseur dans cette situation.

Pau casse le rythme est ses joueurs sont souvent avertis, à l'image de Naidji et de Poha à la 70e minute. Minute à laquelle Adama Fofana, victime de crampes, sort pour Ngouyamsa. Le Bihan, très peu dangereux ce soir encore, voit sa frappe facilement bloquée par la forêt de jambes devant lui. Philippoteaux, très discret également, cède sa place sur le terrain à Sammaritano.


Naidji exploite bien les espace laissés par la défense de Dijon, alors que le club bourguignon tente de trouver la faille pour égaliser. Son tir dans un angle compliqué force Reynet à faire un arrêt. La riposte dijonnaise est timide, comme la tête de MLB sur le corner du nouvel entrant Sammaritano. Ce même Sammaritano adresse un centre plus tard pour Scheidler dont la tête fuit encore le cadre, Sylvestre est averti côté PFC pour une faute d'antijeu.


La dernière action est celle d'Ahmad Ngouyamsa, dont le centre complètement manqué se transforme en tir lobé presque réussi puisqu'il trouve l'équerre du but gardé par Bajic ! Mais cela ne suffit pas à éviter la déroute et n'empêche les sifflets de tomber des travées de Gaston-Gérard, après un ultime carton jaune donné à Le Bihan. Score final : 0-1.

Si Dijon n'a pas été outrageusement dominé, n'a pas rendu une copie absolument atroce et a tout de même eu des occasions, le bilan est bien maigre face à une formation qui présentait de nombreux défauts et qui n'est pas un cador du championnat. Mais un cador, Dijon n'en est pas un non plus, et l'on doit garder les pieds sur terre par rapport à la poignée de victoires engrangées récemment. Le DFCO est un club du ventre mou de Ligue 2, et tant que l'ambition ne sera pas partagée par tous, des joueurs au président, en passant par le staff, les supporters auront « le droit de siffler », comme le dit si bien Patrice Garande en conférence de presse.


LES NOTES

L'Homme du Match : Cheick Traoré (5)

Difficile de mettre en avant qui que ce soir après cette partie, Traoré fait partie de ceux qui ont le moins perdu les pédales et qui ont dépensé leur énergie jusqu'au bout, malgré certains centres douteux. Aujourd'hui, ça suffit à être le meilleur Dijonnais, et c'est plutôt triste avec le recul...


Reynet (4.6) : on peut lui reprocher d'avoir remis le ballon en jeu après sa première parade sur Koffi alors qu'il était peut-être possible de le détourner en corner, mais pas grand chose de plus. Match moyen de sa part, il encaisse toujours beaucoup de buts par rapport au nombre de tirs cadrés des adversaires (seulement trois hier soir...).


Coulibaly (3.6) : depuis son retour de la CAN2021 (pour laquelle il n'a pas disputé un match), Senou semble avoir perdu beaucoup de ses repères et de son assurance qui lui garantissaient une place de titulaire dans la défense. Il va falloir se ressaisir, certains gestes défensifs sont très inquiétants.


Congré (4) : il n'a pas vraiment su hausser le niveau de jeu de tout le monde, alors qu'on l'en sait capable. Dès qu'il a été question de contre-attaques paloises, il a semblé plus dépassé que d'habitude.


Fofana (3.8) : sorti avec des crampes, il lui faudra du temps avant de retrouver son niveau d'avant blessure. Son entraîneur croit en lui et apprécie son activité, on aurait bien besoin de retrouver le joueur qui nous a fait chavirer en début de saison ! Remplacé à la 69e minute par Ngouyamsa (non noté), qui aurait pu marquer un but un peu gag pour sauver l'honneur, et c'est à peu près tout.