• IlPdg

DFCO 0-2 Paris SG : Dijon n'a pas à rougir

Face à l'ogre parisien, qui fait partie des meilleures équipes européennes, le DFCO a tenu tête et était tout proche d'obtenir un résultat. Il a finalement connu un destin cruel en encaissant deux buts en toute fin de partie, mais qui ne doit pas omettre la très belle prestation d'ensemble.

Le DFCO a rivalisé avec les PSG et n'a craqué que dans les dernières minutes (© Vincent Poyer/DFCO)

Le résumé :

Un Dijon solide

Si le duel s'annonçait relativement déséquilibré sur le papier, ce match n'en a pas moins été choisi pour être l'affiche des cette 18ème journée de D1. Rencontre décalée au dimanche donc, et avec les Poussots qui passent sur Canal+ Sport à cette occasion, comme quoi tout arrive. Les Parisiennes, qui devaient impérativement s'imposer pour rester au contact de Lyon et conserver des espoirs de titre, réalisent un bon début de match. Sur les dix premières minutes, la défense dijonnaise est souvent en difficulté sur la gestion de la profondeur, mais Emmeline Mainguy anticipe bien face aux attaquantes de la capitale.


Le DFCO resserre vite les boulons et monte en puissance, en proposant quelques incursions intéressantes dans le camp parisien. Un certain manque de justesse l'empêche toutefois de se créer de véritables occasions de marquer. Mais la prestation collective est de très bonne facture, avec un pressing haut qui gêne énormément le PSG, en particulier sur la fin de cette première période où les Dijonnaises sont dans un temps fort. L'entame de seconde mi-temps est en revanche bien plus difficile pour Dijon qui ne parvient plus garder le pied sur le ballon. Le PSG se montre de plus en plus dangereux, mais Emmeline Mainguy s'avère impériale dans toutes ses interventions.


Un final cruel

Le DFCO pointe à nouveau le bout de son nez dans le dernier quart d'heure, en revenant dans le camp parisien et en se procurant même quelques opportunités, mais Marie-Aurelle Awona dévisse, tandis que la frappe d'Allison Blais sur un centre de retrait de Lindsey Thomas passe au-dessus. C'est malheureusement dans ce temps fort que les Dijonnaises finissent par encaisser un but. Après un centre côté droit, Alexia Trevisan renvoie le ballon qui arrive sur Diallo, laquelle ne se pose pas de question et décoche une frappe des plus limpides, imparable cette fois pour la portière dijonnaise.


Les Rouges tentent le tout pour le tout dans les dernières minutes avec un ultime coup-franc. Mais le PSG parvient à se dégager et, pire, à marquer sur la contre-attaque grâce à Baltimore pour clore cette rencontre. Un match avec beaucoup de choses positives malgré son issue cruelle, bien plus qu'il y a un mois face à Montpellier. Avec cet état d'esprit là, les Dijonnaises peuvent réaliser une belle fin de saison. D'autant que, grâce aux autre résultats plutôt favorables, elles conservent une avance plutôt confortable sur la zone de relégation. Prochain rendez-vous dans deux semaines contre une autre équipe francilienne, le Paris FC... Un défi peu aisé en perspective, mais pas impossible à relever !


Emmeline Mainguy s'est montrée impeccable dans les cages dijonnaises (© Vincent Poyer/DFCO)

Les tops :

Joueuse du match : Emmeline Mainguy

Encore une grosse prestation pour la gardienne dijonnaise, qui fait assurément partie des toutes meilleures joueuses du DFCO cette saison. Sa vigilance dès les premières minutes a évité au DFCO de se faire surprendre rapidement dans cette rencontre (4', 9'). Elle s'est ensuite bien détendue pour sortir une tête de Katoto (23'). En début de deuxième mi-temps, elle a eu le bon réflexe pour se saisir de la reprise de Brunn sur sa ligne (57'). Elle est ensuite sortie parfaitement à deux reprises aux devants de Katoto (67', 71'). Enfin, elle a jailli avec brio devant Baltimore même si celle-ci était finalement en position illicite (76'). Elle ne pouvait rien faire sur l'ouverture du score.


La solidarité défensive

Le DFCO a joué en tant qu'équipe, avec des joueuses qui ont fait les efforts ensemble et en ont imposé un pressing haut et efficace aux Parisiennes. Nous étions bien loin des largesses défensives observées à Montpellier. Cette fois, le DFCO a défendu de façon cohérente et en mettant l'impact qu'il fallait. La solidarité, la combativité et l'envie affichées par les Dijonnaises leur ont permis de tenir en échec le PSG aussi longtemps dans ce match. Des vertus qui font d'ailleurs plaisir à voir au DFCO en ce moment, et qui pourraient en inspirer certains.


L'entrée d'Allison Blais

Souvent auteure de belles entrées cette saison, Allison Blais n'était toutefois plus apparue sur la pelouse depuis un petit moment. Pour son retour dans le groupe, elle a réalisé une entrée d'une vingtaine de minutes de très bonne facture. Son apparition coïncide avec un temps fort du DFCO, qui a réussi à davantage mettre le pied sur le ballon et à porter le danger dans le camp parisien. Outre ses nombreux efforts défensifs qui ont permis de récupérer plusieurs ballons, Allison Blais a aussi initié des mouvements intéressants pour le DFCO. Elle a été impliquée dans deux opportunités dijonnaises, d'abord par sa bonne passe dans la surface pour Marie-Aurelle Awona (80') puis par sa frappe qui est toutefois passée au-dessus des cages (81').

210 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin