• IlPdg

DFCO 1-0 Lille : un succès logique et crucial

Excellente opération réalisée par le DFCO, ce samedi. Les Dijonnaises gagnent une place et sont désormais 8èmes, et surtout, prennent une belle avance sur la zone de relégation. Cela grâce à un succès amplement mérité face au LOSC, au terme d'un match qu'elles ont dominé.

DFCO Féminin
Grâce à une réalisation signée Kenza Dali, le DFCO a empoché une précieuse victoire (© Mayline Linard/DFCO)

Le résumé :

Un DFCO dominateur

On ne pouvait pas vraiment espérer une meilleure entame. Les Rouges posent vite le pied sur le ballon, et surtout, ouvrent le score dès la 7ème minute de jeu. Après un ballon récupéré haut par Noémie Carage, Élise Bussaglia lance rapidement Léa Declercq. Celle-ci casse les reins de sa vis-à-vis et centre en retrait pour Laura Bouillot, qui bute sur Élise Launay. Mais Kenza Dali a bien suivi, et conclut au calme (1-0). Voilà de quoi se mettre en confiance. Les actions dangereuses affluent ensuite devant le but lillois, avec un quatuor offensif bourguignon très en vue. Au milieu de terrain, la paire Élise Bussaglia - Élodie Nakkach excelle.


Le seul bémol est donc que malgré de nombreuses opportunités, et une nette domination, le DFCO ne parvient pas à faire le break. Toutefois, il n'est absolument pas mis en danger par une équipe du LOSC peu inspirée. Parfois fébriles sur certains matchs, cette fois, les Dijonnaises se montrent très conquérantes en défense, notamment dans les duels. En mode guerrières. Ça doit être l'effet Kombouaré qui se propage partout, ça.


Dijon dans le bon wagon

En deuxième mi-temps, le DFCO va de nouveau se procurer de belles occasions. Dès les premières minutes, Laura Bouillot intercepte une passe mal assurée d'Élisa Launay dans la surface, mais sa frappe n'inquiète ensuite pas la gardienne lilloise. Plus tard, c'est Laura Bouillot elle-même qui se fait intercepter par... Léa Declercq, qui en plus est hors-jeu, du coup c'est un peu dommage. Cette dernière a d'ailleurs tout tenté pour marquer, sans réussite. Pas grave Léa, ça sera pour la prochaine fois. Et pour la Bouille, au vu de son activité et des occasions crées, elle aurait mérité son but ce week-end.


Enfin, on regrette la sortie sur blessure de Kenza Dali, touchée au genou (entorse ?). Espérons rien de grave pour la meneuse de jeu, qui livrait une belle prestation jusqu'alors. Mais cela n'empêche heureusement pas au DFCO de valider une précieuse victoire. La marge aurait pu être plus grande certes, mais il y a beaucoup de positif à retenir tout de même. Déjà, la solidité défensive, et ensuite, l'allant offensif retrouvé sur ces deux derniers matchs, avec beaucoup d'occasions à se mettre sous la dent. C'est bien mieux que le match terne à Bordeaux d'il y a quelques semaines. On retrouve le DFCO du début de saison et c'est important pour le sprint final. Maintenant, on fonce vers le maintien !