• IlPdg

DFCO 1-1 Guingamp : toujours ça de pris

Au terme d'une rencontre où les deux équipes ont chacune eu leurs temps forts, les Dijonnaises ont pris un point qui, finalement, constitue plutôt une bonne opération au vu des divers résultats de la journée. Et assez logique sur le contenu du match.

Comme au match aller, Dijonnaises et Guingampaises se sont quittées dos à dos

Le résumé

Une partie équilibrée

On s'attendait à une opposition équilibrée, comme ce fut le cas lors du match aller. Le cours de la rencontre ne l'a pas démenti. Les Guingampaises ont tout de même la première occasion nette, par Léa Le Garrec, servie dans la surface de réparation. Mais une énorme parade d'Emmeline Mainguy évite au DFCO de concéder l'ouverture du score. À part cette situation concédée, les Dijonnaises rentrent plutôt bien dans leur match, et affichent une certaine maîtrise au milieu de terrain. Le trio Lalia Storti - Élodie Nakkach - Kenza Dali se montre efficace aussi bien à la récupération que dans l'utilisation du ballon.


Mais on savait cette équipe bretonne solide et difficile à faire craquer. Le DFCO a donc du mal à obtenir des occasions franches, malgré plusieurs débordements intéressants de Léa Declercq, notamment. Cette dernière est d'ailleurs à l'origine d'une très belle action où, partie depuis son propre camp, elle remonte tout le terrain avec le soutien de Laura Bouillot et Kenza Dali, avant de se faire stopper par une obstruction... de l'arbitre ! À ce moment-là, on se dit que ça s'annonce vraiment difficile de contourner la défense de Guingamp.


Une deuxième période à deux visages

Les vingt premières minutes de la seconde période sont de très bonne facture, les Dijonnaises se montrant plus inspirées offensivement. Les frappes de Kenza Dali puis Laura Bouillot sont toutefois captées par Solène Durand, la gardienne bourguignonne d'EAG qui avait son propre fan-club ce samedi aux Poussots. C'est plutôt contre le cours de jeu que les Bretonnes trouvent la faille. Après une grosse accélération côté droit de la jeune Amandine Béché (tout juste 17 ans), Adelie Fourré, déjà buteuse au match aller, trompe Emmeline Mainguy d'un lob (0-1).


Fort heureusement, le DFCO ne tergiverse pas. Rapidement, il égalise. Sur un centre de Kenza Dali qui semblait au départ presque trop fort, Léa Declercq parvient à remiser, sans contrôle, du gauche pour Laura Bouillot qui conclut dans les six mètres (1-1). Le DFCO continue de pousser un certain temps après cette égalisation, mais a plus de mal dans les vingt-cinq dernières minutes. La dernière opportunité est même Guingampaise, mais Emmeline Mainguy brille à nouveau devant Léa Le Garrec pour permettre au DFCO de conserver le précieux point du match nul. Un résultat pas si mauvais que ça, d'autant plus avec les absences de Tatiana Solanet, Coline Gouineau et Agathe Maetz.


De nouveau auteure d'un excellent match, Léa Declercq est en grande forme

Les tops

Joueuse du match : Léa Declercq

Encore une énorme prestation ! Elle a donné l'impression de jouer à la fois ailière et milieu relayeuse. Son nombre de ballons récupérés ou interceptés doit être hallucinant, et son activité offensivement comme défensivement a été folle. Elle a fait plusieurs fois la différence en se montrant très juste dans ses dribbles, amenant de la percussion, tout en étant vraiment inspirée dans ses transmissions, notamment lorsqu'elle revenait dans le cœur du jeu. Elle a trouvé de bonnes positions de frappe en repiquant dans l'axe, et provoqué plusieurs fautes. Surtout, elle a été déterminante, avec cette belle passe décisive. Sa première de la saison, grandement méritée au vu du nombre de bons ballons qu'elle distille depuis le début de l'exercice.


Élodie Nakkach en forme

Très grosse activité pour Élodie Nakkach, elle aussi un élément incontournable du DFCO cette saison. Comme toujours, elle a gratté un nombre conséquent de ballons au milieu de terrain, mais s'est aussi montrée inspirée dans ses passes vers l'avant et très à l'aise techniquement. On attend maintenant son golazo sur une frappe des 30 mètres, qui finira bien par arriver !


Emmeline Mainguy de nouveau décisive

Après son match parfait à Metz, la portière dijonnaise s'est encore révélé comme un atout précieux face à Guingamp. Elle a empêché les visiteuses d'ouvrir prématurément le score en réalisant une énorme parade, sur une frappe de Léa Le Garrec. Elle s'est montrée vigilante avec une bonne sortie en-dehors de sa surface en première mi-temps, puis en repoussant un coup-franc un peu vicieux en seconde. Dans le temps additionnel, son excellente sortie aux devants de Léa Garrec permet d'éviter un scénario catastrophe au DFCO. Solide !

399 vues2 commentaires

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube