• IlPdg

DFCO 1-1 Rodez : Dijon en manque d'inspiration

Mis à jour : 29 oct. 2018

Le DFCO avait une belle occasion de faire une grosse opération ce samedi, mais a finalement dû se contenter d'un nul presque heureux au vu du match. Face à une équipe de Rodez solidaire et redoutable en contres, les Dijonnaises n'ont pas su trouver les solutions pour l'emporter.

Le DFCO a vécu un match pour le moins compliqué face à Rodez...

Le résumé

Rodez contre-attaque

Le DFCO s'empare du ballon dès les premières minutes. La physionomie du match s'annonce assez claire, avec une équipe de Rodez bien regroupée et prête à jouer les contres à fond. Les Rodéziennes sont vite dangereuses mais se heurtent en premier lieu à Mylène Chavas. Mais la deuxième est la bonne pour les visiteuses : sur un contre, évidemment, Clara Noiran prend Ophélie Cuynet de vitesse et bat Mylène Chavas d'un lob. Heureusement, le DFCO ne tarde pas à réagir. Après un coup-franc de Tatiana Solanet, le ballon revient sur Léa Declercq puis sur Lindsey Thomas qui se fait faucher dans la surface. Tatiana Solanet transforme le pénalty pour remettre les équipes à égalité.


Rodez a toutefois plusieurs opportunités de reprendre l'avantage. Mylène Chavas réalise une parade importante tandis que les opportunités se multiplient devant son but. Marie-Aurelle Awona est également à créditer d'un tacle glissé salvateur pour éviter le 1-2. Le DFCO a bien du mal à être dangereux dans le jeu, malgré les efforts de Léa Declercq et une première mi-temps de très haute volée de Tatiana Solanet.


Quand on ne peut pas gagner...

La deuxième mi-temps voit Kenza Dali rapidement entrer sur le pré. Pour autant, le DFCO n'y arrive guère plus dans le jeu, et se casse les dents sur une défense rodézienne bien en place, tout en manquant cruellement de tranchant dans ses offensives. Du tranchant, Léa Declercq en a montré et pas qu'un peu mais ses nombreuses montées ne suffisent pas à faire plier Rodez. On frise la correctionnelle lorsque Kimberley Cazeau passe proche de nettoyer la lucarne de Mylène Chavas... mais trouve finalement le haut du poteau.


Si le DFCO a eu la possession, il faut admettre qu'une victoire rodézienne n'aurait pas été imméritée au vu des occasions de part et d'autre. Car finalement, Laëtitia Philippe a été bien peu mise en danger dans ses cages. Malgré tout, on sait qu'il y a toujours des matchs plus compliqués que d'autres dans une saison et le DFCO s'accroche donc à ce petit point, à défaut d'avoir été en mesure de décrocher mieux.

Auteure d'une grosse performance, Léa Declercq n'a pas vraiment été payée de son match

Les tops

Joueuse du match : Léa Declercq

Positionnée dans un rôle très intéressant de numéro 10 pendant les 55 premières minutes, elle s'est montrée propre techniquement, et a bien distribué et écarté le jeu. Elle a aussi été celle qui a pris le plus d'initiatives pour trouver des solutions de frappe ou de passe dans les derniers mètres. Elle est en outre impliquée sur l'action du pénalty obtenu. En début de seconde période, son excellent centre à destination de Fatoumata Baldé aurait pu être décisif. Après la rentrée de Kenza Dali, elle est passée arrière droite, ce qui ne l'a pas empêché d'être toujours celle qui a le plus apporté offensivement. Avec un nombre de courses incroyable dans son couloir, elle n'a jamais cessé de dédoubler et de proposer des solutions, tout en étant juste dans ses choix et en assurant son repli défensif. Elle est également à l'origine d'une occasion pour Laura Bouillot avec une bonne percée aux abords de la surface, tandis que ses centres, notamment en une touche, étaient toujours intéressants. Elle a été la plus constante sur l'ensemble du match et aurait mérité d'être décisive pour récompenser son abnégation.


Tatiana Solanet métronome en première mi-temps

Surnageant en première période, Tatiana Solanet a été d'une très grande justesse à tous les niveaux, ne perdant quasiment aucun ballon et trouvant systématiquement les bons renversements de jeu, en faisant preuve d'une grande aisance balle au pied. Elle a été récompensée en inscrivant, sur pénalty, son premier but de la saison. En deuxième mi-temps, à l'image de l'équipe, cela fut plus difficile pour elle mais ses choix étaient dans le sens du jeu. On retiendra aussi sa belle roulette en fin de partie parce que bon, on aime voir des skills.


L'entrée intéressante d'Allison Blais

Si elle n'a joué qu'un gros quart d'heure, Allison Blais a effectué une entrée plutôt convaincante, en apportant davantage de percussion au DFCO. Elle a réussi les dribbles qu'elle a tenté et a su bonifier ses quelques ballons. Le tout en jouant... à gauche, un côté où elle semble clairement plus à l'aise. Il serait donc bien de la voir davantage dans cette position.

162 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin