• IlPdg

DFCO 3-1 Caen (Coupe de la Ligue) : La Coupe a du bon

Critiquée et moquée, la Coupe de la Ligue peut pourtant offrir quelques moments sympathiques, et surtout utiles, au sein d'une saison. En renouant avec la victoire tout en montrant un visage offensif plus intéressant que dernièrement, le DFCO a en tout cas su tirer profit de cette rencontre. Seul point noir, la blessure de Romain Amalfitano qui serait toutefois moins grave qu'on ne le craignait.

=> RETROUVEZ NOTRE GALERIE PHOTOS ICI !

Naïm Sliti s'est montré omniprésent offensivement (Crédit photo : Thomas Jobard/Le Dijon Show)

Les joueurs :

L'homme du match : Sliti (7) : très en jambes, l'international tunisien est apparu dans quasiment tous les bons coups offensifs dijonnais. Il inscrit le deuxième but après un superbe crochet dans la surface avant de conclure du gauche. Il est passeur décisif pour Wesley Saïd sur le troisième but, après avoir récupéré lui-même le ballon grâce à un bon travail de pressing. Dans ce domaine, il s'est d'ailleurs montré investi, dans la continuité de son match à Monaco. Entre-temps, il aurait pu délivrer une première passe décisive à Wesley Saïd qui a toutefois buté sur le portier normand. C'est également lui qui réalise un bon centre pour la tête de Julio Tavares sortie en corner. Initiateur de bon nombre de mouvements, très mobile et disponible, Naïm Sliti semble revenir à son meilleur niveau !


Allain (6,5) : certains émettaient des doutes sur sa capacité à endosser le rôle de numéro 2, il a plutôt répondu de fort belle manière hier. Auteur de trois bonnes parades qui aident le DFCO à obtenir cette victoire, il a aussi beaucoup communiqué avec sa défense et montré une bonne lecture du jeu avec des anticipations bien senties dans ses sorties. Il peut encore améliorer son jeu au pied mais pour une première, c'était très encourageant.


Haddadi (4,5) : pas son meilleur match de la saison même si comme toujours, il a proposé des dédoublements dans son couloir et réalisé quelques centres pas inintéressants. Il a tout de même eu pas mal d'approximations. A le mérité d'être directement impliqué sur le deuxième but où il combine avec Naïm Sliti.

Aguerd (4,5) : fébrile à la relance et sur certaines interventions, il n'a pas franchement semblé impérial. Des qualités d'anticipation et dur sur l'homme mais doit encore élever son niveau pour prétendre à une place en Ligue 1. Remplacé à la 72e minute par Lautoa (non noté), RÀS.


Coulibaly (5) : match plutôt sobre et propre de la part de celui qui reste un néophyte dans le monde professionnel. Quelques ballons rendus aux Caennais sur les relances, mais aussi des interventions souvent solides. Il a bien sûr encore des progrès à faire, mais un match globalement satisfaisant et encourageant.


Chafik (6) : prestation aboutie du latéral droit, en particulier une première mi-temps où il était peut-être le meilleur sur le terrain. Très vif, il n'a pas hésiter à tenter quelques percées et à multiplier les montée. Sûr défensivement, on a retrouvé ses tacles glissés toujours aussi réussis. Certes un peu moins en vue en seconde période, le but encaissé vient de son côté. Avec ce genre de performance, il montre tout de même qu'il mérite sa place au moins dans le groupe.


Yambéré (4,5) : positionné dans un rôle de sentinelle devant la défense, l'idée pouvait sembler relativement intéressante mais l'application fut plus laborieuse. S'il a été plutôt présent à la récupération, l'utilisation du ballon lui a souvent fait défaut. En première mi-temps, ses rares relances qui étaient vers l'avant ont souvent fini dans les pieds adverses. Quelques interventions un peu approximatives également. En gros, il a fait le job comme il a pu, mais il semble y avoir peu de chance de le revoir dans ce rôle où il est clairement moins à l'aise qu'en défense centrale.


Amalfitano (6,5) : il a débuté son match de la meilleure des manières, avec une magnifique passe décisive dont il a le secret pour Wesley Saïd. Son ouverture lumineuse, entre les lignes, a détruit la défense caennaise. Par la suite, il a rempli son rôle, comme d'habitude. Mais alors qu'il semblait initier une percée intéressante, Crivelli, dépassé sur l'action, a jugé bon de lui mettre un coup par derrière en pleine vitesse. Blessé au genou, le vice-capitaine dijonnais a dû céder sa place sur civière... heureusement, les dernières nouvelles semblent assez rassurantes et l'absence du numéro 20, toujours indispensable, pourrait se limiter à quelques semaines. Remplacé à la 59e minute par Balmont (non noté), dans la lignée de ses performances depuis son retour, c'est à dire intéressant, voire impressionnant au vu des circonstances. Il s'est tout de suite rendu très disponible, combinant rapidement, jouant vers l'avant et s'attelant au pressing avec efficacité.


Marié (5,5) : un match d'assez bonne facture. Ratissant des ballons, il a joué plutôt simplement mais avec efficacité. Il est à créditer d'une bonne action qui amène une occasion de but pour Naïm Sliti en première période. Sans avoir été exceptionnel, il a - de nouveau - prouvé que l'on pouvait compter sur lui. Fiable.


Jeannot (5,5) : un peu à l'image de Marié, parfois discret, il s'est quand même beaucoup démené comme à son habitude, ne rechignant pas à faire les efforts défensifs et à presser sur le front de l'attaque. Comme à Monaco, à l'aise techniquement, il semble plutôt reprendre confiance. Il ne lui manque plus qu'à valider cette impression positive en faisant trembler les filets. Remplacé à la 46e minute par Tavares (6), auteur d'une entrée convaincante. Précieux dans les duels aériens, il a aussi été plutôt juste techniquement et dans ses remises. Il aurait pu bénéficier d'une bonne position de frappe à l'entrée de la surface, mais a finalement opté pour la solution altruiste (Julio, quoi), sans réussite.


Saïd (7) : on attendait qu'il lance sa saison. Car depuis le début de l'exercice, c'était plutôt au fantôme de Saïd auquel on avait droit. Comme quoi, la Coupe de la Ligue ça peut avoir du bon, ce match a peut-être enfin signé son réveil. Actif et souvent inspiré dans ses choix, y compris sur un côté, il a surtout inscrit deux buts. Le premier, plein de sang froid, sur lequel il profite du caviar d'Amalfitano pour éliminer tranquillement le gardien avant de marquer dans le but vide. Le dernier, où il se met en position de tir dans la surface avec un véritable instinct de buteur et parvient à trouver le petit filet opposé. Il a clairement marqué des points.



Le match :

Le DFCO s'est servi de ce 16ème de finale à bon escient et avec réussite. Il est entré dans la rencontre avec beaucoup de sérieux, marquant deux buts dans les dix premières minutes, ce qui a forcément facilité la tâche pour la suite. Même si une partie du public a été assez débile pour siffler chaque passe en retrait malgré l'avantage au score, et la présence de joueurs inexpérimentés derrière (Allain, Coulibaly et même Aguerd). En dépit de la réduction du score caennaise en seconde période, les Dijonnais n'ont pas tellement paniqué. Saïd a pu mettre un terme au suspens, validant la qualification.


Au vu de l'équipe alignée, globalement expérimentale en particulier dans le secteur défensif, il s'agit donc d'un match que l'on qualifiera d'encourageant. Plusieurs points positifs sont à retenir : Naïm Sliti revient en bonne forme, Wesley Saïd semble enfin se lancer, Fouad Chafik démontre que l'on peut toujours compter sur lui tandis que Bobby Allain prouve qu'il a les épaules pour ce rôle de doublure dans les cages. Le plus important est d'avoir pu se rassurer en glanant, enfin, une victoire que l'on commençait à attendre avec impatience. Certes, ce n'est pas le championnat et il faudra donc "valider" tout ça en battant Nîmes samedi, histoire de se donner un peu d'air et de reprendre la marche en avant au classement. Pour cela, il faudra composer avec un milieu de terrain diminué, privé de Mehdi Abeid et donc de Romain Amalfitano.

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin