• IlPdg

DFCO - Lille : une confrontation déjà capitale

Après avoir retrouvé de l'allant en coupe de France, en venant à bout de Guingamp sur un score fleuve (5-2), le DFCO se retrouve maintenant face à ce qui ressemble fortement au tournant de cette fin de saison. Une victoire contre Lille placerait clairement les Dijonnaises sur la bonne voie pour décrocher leur maintien.

Le contexte : un match aux allures de tournant

La donne est simple avant cette rencontre : il faut gagner. Car après celle-ci, hormis Fleury et un déplacement à Rodez lors de la dernière journée, le DFCO sera opposé à des équipes qui lui sont a priori supérieures. Bien sûr, cela ne signifie pas qu'il ne réussira pas à prendre des points contre elles, mais ça indique qu'il vaut quand même mieux faire le boulot ce week-end pour s'éviter une fin de saison très tendue. En gagnant, le DFCO mettrait le LOSC, actuellement premier relégable, à sept points. Une marge qui serait peut-être déjà décisive, à six matchs du terme. En revanche, en cas de défaite, il verrait son adversaire revenir dangereusement sur lui, tandis que Metz, 10ème, a entamé une belle remontée ces derniers mois.


Pour cette partie, le DFCO se voit une nouvelle fois privé d'Agathe Maetz et Tatiana Solanet qui sont blessées. Comme la semaine dernière, Allison Blais n'est pas retenue dans le groupe. En défense, on peut se demander qui débutera le match côté droit entre Marie-Aurelle Awona, titulaire (et buteuse) à Guingamp et Coline Gouineau, auteure d'un bon match à Bordeaux. Offensivement, les formes de Laura Bouillot (trois buts sur ses quatre dernières titularisations) et de Lindsey Thomas (quatre buts et trois passes décisives sur les deux matchs de coupe de France, en janvier) sont très intéressantes. Sans oublier Léa Declercq qui enchaîne depuis un moment les grosses prestations et constitue toujours l'un des atouts forts du DFCO.


Le groupe dijonnais : Chavas, Mainguy - Awona, Carage, Cuynet, Gouineau, Magnin-Feysot, Trevisan - Bussaglia, Dali, Nakkach, Storti - Baldé, Bouillot, Declercq, Thomas.


Le dernier onze de départ : Chavas - Carage, Cuynet, Trevisan (C), Awona - Bussaglia, Nakkach - Declercq, Dali, Thomas - Bouillot (4-2-3-1).

Actuellement relégable, le LOSC est dans le dur (© LOSC)

L'adversaire : Lille peine à trouver son rythme

Après une 6ème place l'an dernier pour sa découverte de l'élite, le LOSC peine à confirmer. Le club nordiste est pour l'instant avant-dernier et va devoir batailler jusqu'au bout pour garder sa place en D1. Cette confrontation face à nos Rouges est donc d'ores et déjà primordiale. Cette équipe semble même paradoxale. Si elle a été, hormis l'OL, la seule équipe capable d'accrocher le PSG (1-1), ou encore qu'elle a pris quatre points contre le Paris FC, elle a aussi perdu beaucoup de points lors de rencontres qui paraissaient plus abordables. Cet hiver, Lille a tenté de se renforcer en recrutant deux Américaines : Sarah Teegarden et Hanna Diaz.


L'effectif des Dogues comporte en outre quelques éléments intéressants, comme la jeune Lina Boussaha, qui vient du PSG. Devant, l'internationale française Ouleymata Sarr est la meilleure buteuse lilloise avec quatre réalisations. La Franco-Américaine Danielle Tolmais, qui enchaînait les buts en début d'année 2018, est également à suivre de près. On se souvient aussi que Marine Dafeur avait fait mal au DFCO sur son côté gauche lors du match aller. Pourtant, malgré ces atouts défensifs non-négligeable, le LOSC affiche un bilan comptable bien pauvre avec seulement onze buts inscrits, ce qui fait de lui la deuxième pire attaque du championnat. À titre comparatif, le DFCO totalise dix buts supplémentaires. Sur le plan défensif, Lille fait également moins bien avec quatre buts de plus dans sa besace (32 contre 28). À nos joueuses donc de démontrer - une seconde fois - qu'elles se situent un cran au-dessus.


Le dernier onze de départ : Launay - Mansuy, Chapeh Yimga, Coutereels, Nicoli - Demeyere, Polito - Dafeur, Boussaha, Tolmais - Sarr (4-2-3-1).


La joueuse à suivre : Silke Demeyere : Très appréciée des supporters lillois, l'internationale belge sera à surveiller de près. Cette milieu de terrain défensive qui ne rechigne jamais sur les efforts est une véritable machine à récupérer des ballons. Dans un match capital pour le maintien, où l'impact physique et l'envie mises par les deux équipes sur le terrain seront des éléments essentiels, son abnégation comptera énormément et le milieu de terrain dijonnais devra se montrer au niveau pour y répondre.


Historique des confrontations : Un seul match entre ces deux équipes a eu lieu jusqu'à maintenant. C'était donc lors de la phase aller, et le DFCO s'était imposé 3-1 dans le Nord, avec des réalisations de Lindsey Thomas, Ophélie Cuynet, et un but contre son camp d'Héloïse Mansuy provoqué par Léa Declercq.


Le pronostic du Dijon Show : Dijon FCO 3-0 Lille OSC (Buteuses : Coline Gouineau, Lindsey Thomas, Léa Declercq)

574 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube