• Max

DFCO - Monaco : le tournant de la saison ?

En s'imposant dans le Chaudron sur le score fleuve de 3-6 en Coupe de France, les Rouges n'ont pas seulement égalé le record de but encaissé à domicile par Saint-Etienne. Ils ont surtout retrouvé l'essence du jeu dijonnais. De quoi les conduire à la victoire dans match déterminant.


Le contexte : profiter de l'élan

Une attaque de feu. Un jeu fluide, alléchant, instinctif. Une défense fébrile, qui se fait perforer sans coup férir. 6 buts marqués. 3 encaissés. Sur la pelouse de Saint-Etienne, en plus d'obtenir une qualification pour les 8e de finale de la Coupe de France, le DFCO a retrouvé son âme. Celle d'une équipe qui joue, attaque, se découvre, encaisse des buts mais en marque davantage, bref, offre du superbe spectacle. Guidés par un Naïm Sliti en feu, auteurs de 3 buts et 3 passes décisives, les Dijonnais ont renoué avec cette alliance de fougue et d'insouciance qui a fait leur succès mais les fuyait depuis de nombreuses semaines.


Des dispositions que les Rouges devront garder au moment d'affronter un AS Monaco dans la tourmente, pour ce qui s'annonce comme un match capital pour la suite de la saison. Celui qui sortira vainqueur de ce duel entre le 18e et le 19e de Ligue 1 reprendra son destin en main. En termes de confiance, l'éclatante victoire des Dijonnais en Coupe leur offre un net avantage, alors que leurs adversaires se sont inclinés à domicile contre Metz. Mais il faut toujours se méfier des bêtes blessées.

Suspendu deux matchs pour un carton rouge sévère reçu contre Bordeaux, Romain Amalfitano manquera au onze dijonnais. Mais les retours dans le groupe d'Enzo Loiodice et Nayef Aguerd constituent de très bonnes nouvelles, le premier nommé étant bien parti pour retrouver une place de titulaire. Antoine Kombouaré pourra également compter sur une attaque enfin en confiance, avec un Naïm Sliti en feu à Saint-Etienne, un Wesley Saïd en net regain de forme et le joker Jules Keita, excellent lors de la victoire en Coupe. Sans compter un Julio Tavares qui, après avoir retrouvé le chemin des filets en Coupe, va chercher a enfin inscrire son 4e de la saison en Ligue 1. Une armada offensive qui, au regard de la fébrilité défensive monégasque, sera un atout de taille.


Le groupe : Allain, Runarsson - Chafik, Alphonse, Lautoa, Aguerd, Yambéré, Coulibaly, Haddadi, Bouka-Moutou - Marié, Balmont, Abeid, Loiodice - Sliti, Kwon, Keita, Tavares, Saïd.


Le onze du Dijon Show : Allain - Chafik, Yambéré, Aguerd, Haddadi - Abeid, Loiodice, Marié - Kwon, Tavares, Sliti (4-3-3)


Le onze des internautes : Allain - Chafik, Yambéré, Aguerd, Haddadi - Sliti, Abeid, Loiodice, Kwon - Tavares, Saïd (4-4-2)


Compo probable L'Équipe : Allain - Chafik, Yambéré, Aguerd, Haddadi - Abeid, Lautoa, Kwon - Sliti, Tavares, Saïd (4-3-3)


Compo probable Le Bien Public : Allain - Chafik, Yambéré, Lautoa, Haddadi - Marié, Abeid - Kwon, Saïd, Tavares, Sliti (4-2-4)


Depuis jeudi soir, Thierry Henry n’est plus entraîneur de l’AS Monaco

L'adversaire : le Rocher coule 

Le DFCO vit certes une saison compliquée. Mais c'est sans commune mesure avec le fiasco dans lequel s'englue l'AS Monaco. 19e de Ligue 1, piteusement éliminés dès les poules de Ligue des Champions, indigents dans le jeu, les Monégasques sont également en proie à une gestion du club pour le moins instable. Après avoir limogée Leonardo Jardim en octobre, les dirigeants monégasques viennent de rappeler le coach portugais, après avoir mis à pied son successeur et prédécesseur, Thierry Henry. Si le bilan de l'ancien Gunner sur le banc est famélique, il apparaît surtout comme la mauvaise personne, au mauvais endroit, au mauvais moment et son départ traduit la gestion bancale de Vadim Vasilyev.


En plein mercato d'hiver, Monaco cherche à présent se renforcer. Après les arrivées de Naldo, Fabregas, Vainqueur et Ballo-Touré, d'autres recrues pourraient suivre rapidement et de gros noms circulent. En attendant, la mayonnaise ne prend toujours pas. Et s'il semble probable qu'avec de tels moyens et un tel effectif, les Monégasques parviennent malgré tout à s'en sortir à l'issue de la saison, la phase de flottement actuelle semble le moment idéal pour les affronter. Et pour les laisser derrière au classement.


Compo probable L'Equipe : Subasic - Badiashile, Naldo, Glik - Ballo-Touré, Tielemans, Fabregas, Sidibé - Lopes, Falcao, Golovin (3-4-3)


Le joueur à suivre : Cesc Fabregas : si avec le PSG version qatarie on s'habitue à voir des joueurs de très haut niveau fouler la pelouse de Gaston Gérard, voir évoluer des joueurs de la trempe de l'ancien du Barça et de Chelsea est toujours un régal. A bientôt 32 ans, le milieu offensif a montré, lors de ses premières sorties sous ses nouvelles couleurs, qu'il n'avait pas perdu grand chose de son talent. Véritable organisateur de jeu, il est capable très facilement de créer des décalages décisifs. Les milieux dijonnais devront tout faire pour ne pas lui laisser la place de s'exprimer.


Bilan des confrontations : en Ligue 2 comme en Ligue 1, à domicile comme à l'extérieur, le DFCO ne s'est jamais imposé face à Monaco (4 défaites, 3 nuls). La dernière venue des Monégasques en terre bourguignonne reste un souvenir douloureux, avec un lourd revers 1-4. Rarement contexte n'aura été aussi favorable pour mettre fin à une série négative !


Notre prono : Dijon FCO 2-0 AS Monaco


Crédits photos : DFCO, AFP

428 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube