• No_Vak

DFCO – Montpellier : le début d’une nouvelle ère ?

Mis à jour : 19 janv. 2019

Pour la première fois depuis son retour dans l’élite, le DFCO s’apprête à jouer un match de Ligue 1 sans Olivier Dall’Oglio sur le banc. C’est donc à Antoine Kombouaré, nommé en fin de semaine, que va revenir à la lourde tâche d’assurer aux Dijonnais un troisième maintien consécutif. Si le technicien kanak aurait eu peu de temps pour appréhender son groupe, nul doute que ce match à domicile, face à une belle équipe de Montpellier qui pointe à la 4e place, sera riche d’enseignements. Pour les joueurs, il s’agira surtout de toute faire pour relancer une nouvelle dynamique. Histoire que l’éviction d’Olivier Dall’Oglio n’ait pas été vaine.

Le contexte : repartir à zéro

C’est presque un nouveau championnat que les Dijonnais vont entamer à 17h au stade Gaston Gérard. A l’issue d’une première partie de saison plus que décevante et près une trêve hivernale particulièrement animée, qui a vu le départ de leur entraîneur (et de l’un de leurs coéquipiers, Laurent Ciman) et pas mal de changement de le staff, les joueurs vont devoir essayer de repartir de l’avant, en laissant au maximum tout cela de côté. En résumé, ils vont devoir repartir d’une feuille blanche et prendre ce match contre Montpellier comme le début d’une nouvelle aventure. Une aventure qui a comme premier objectif de maintenir le club en Ligue 1, alors qu’il pointe aujourd’hui à une triste 18e place.

Pour ce faire, peu importe le changement d’entraîneur, le sujet reste le même pour les Rouges : retrouver le jeu offensif, fluide et audacieux qui avait fait leur succès jusque là, tout en tachant de limiter au maximum les erreurs défensives. Une recette simple sur le papier mais que les Dijonnais ne sont quasiment jamais parvenu à appliquer cette saison. Mais, bien qu’Antoine Kombouaré et certains joueurs ait expliqué que la victoire était primordiale, peu importe la manière, on imagine guère le DFCO renouer avec le succès sans parvenir à retrouver son jeu.

En termes d’effectif, Antoine Kombouaré aura la chance de pouvoir compter, pour son premier match, sur un groupe quasiment complet, seuls Valentin Rosier et Benjamin Jeannot étant blessés. Difficile de savoir quel schéma le nouveau technicien bourguignon choisira d’adopter (même s’il a souvent affectionné le 442 à plat), néanmoins, alors qu’il n’a pu diriger que deux entraînements et a rencontré ses joueurs pour la première fois seulement vendredi matin, on l’imagine mal tout chambouler.


Mais l’arrivée d’un nouveau coach rebattant forcément les cartes, on pourrait assister à quelques surprises et surtout, certains joueurs en manque de temps de jeu ces derniers mois, comme Fouad Chafik ou Jordan Marié, devront tacher au maximum de saisir cette opportunité de retrouver une place de titulaire. Les retours de blessures de Nayef Aguerd, prometteur en défense centrale aux côtés de Yambéré, et de Yoann Gourcuff, impressionnant lors de sa rentrée en jeu face à Lille, vont également offrir davantage de solution. Face à une équipe aussi solide que le Montpellier de Der Zakarian, ce ne sera pas de trop pour espérer retrouver enfin le goût de la victoire.

-par @Gus21DFCO


Le groupe : Allain, Runarsson – Chafik, Haddadi, Lautoa, Yambéré, Coulibaly, Alphonse, Bouka-Moutou – Marié, Amalfitano, Abeid, Balmont, Loiodice, Sliti - Kwon, Saïd, Tavares


Le onze du Dijon Show : Runarsson – Chafik, Yambéré, Lautoa, Haddadi – Amalfitano, Abeid – Sliti, Saïd, Kwon – Tavares (4-2-3-1)


Compo probable L’Équipe : Allain - Alphonse, Yambere, Lautoa, Haddadi - Amalfitano, Abeid, Balmont - Sliti - Kwon, Tavarès


Compo probable Le Bien Public : Runarsson - Chafik, Yambere, Lautoa, Haddadi - Amalfitano, Abeid, Balmont - Kwon, Sliti, Tavarès

L’adversaire : pagaille à la Paillade

Après une belle saison 2017-2018 au terme de laquelle ils manquèrent de peu une qualification européenne, les Héraultais ont repris tambour battant et pointent actuellement à la 4e place du championnat. Seulement voilà, rien ne va plus depuis deux mois pour les hommes de Der Zakarian. En effet, depuis la 13e journée, avec 2 nuls, 3 défaites et seulement une petite victoire (face à un Monaco relégable), le MHSC n’a engrangé que 5 points soit autant que Dijon. Pire, le club est tombé encore plus bas en s’inclinant par 1 à 0 dans les arrêts de jeu contre Sannois Saint-Gratien, pourtant en grande difficulté dans son championnat de N1.


Alors d’où vient le problème exactement ? Dur à dire, car même si Montpellier a concédé 8 buts en 6 matchs (soit plus de la moitié du total de 15 buts encaissé sur les 18 rencontres jouées), ils ne s’inclinent jamais sur des scores très lourds lorsqu’ils ne jouent pas en infériorité numérique. Mais ajoutez à ça un manque d’efficacité offensive et vous obtenez un bon cocktail pourri d’une équipe avec un rythme de relégable (n’avez-vous pas comme une impression de déjà vu ?).


Cependant, les Dijonnais devront faire preuve de combativité et de beaucoup de sérieux face à cet adversaire loin d’être facile à négocier. Par chance, il ne pourra pas aligner son duo d’attaque Delort-Laborde (le second étant suspendu), tous deux à 7 buts en championnat cette saison. Et à domicile, avec une nouvelle dynamique positive et des joueurs déterminés, rien n’est impossible (dîtes-vous bien que l’an dernier le DFCO s’imposait sur un doublé de Jeannot !). -par @No_Vak


Compo probable Le Bien Public : Lecomte - Aguilar, Pedro Mendes, Hilton, Congé, Oyongo - Skhiri, Le Tallec, Mollet - Delort, Skuletic


Le joueur à suivre : Ruben Aguilar : On aurait pu s’attarder sur les retours à Dijon de vieilles connaissances, comme Benjamin Lecomte (élu meilleur gardien de 2018) ou encore de Florent Mollet (1 but et 4 passes décisives), mais c’est sur un ancien Auxerrois que nous avons jeté notre dévolu. Celui qui a participé à 48 rencontres de Ligue 1 avec le MHSC alors qu’il ne connaissait que la Ligue 2 il y a 18 mois est un poison permanent pour les défenses, en plus d’être un défenseur adroit. Alors qu’on le dit aux portes de l’Equipe de France, le latéral de 25 ans est convoité par beaucoup de clubs participant aux compétitions européennes. Si son avenir est incertain, une chose est sûre : Oussama Haddadi va avoir du travail…


Bilan des confrontations en Ligue 1 : Les rencontres entre Dijon et Montpellier ont souvent été prolifiques en buts, et même si le 5-3 infligé par les champions en 2012 semble assez lointain, on se rappelle tous du s3-3 de 2016 avec un Diony en feu et un Joffrey Jourdren… pas exempt de tout reproche. Cette période sombre du MHSC semble révolue, mais on notera avec satisfaction que Dijon ne s’est jamais incliné face à cette équipe depuis la remontée (2V, 3N).


Notre prono : Dijon 2-1 Montpellier

519 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin