« Dijon est un club qui travaille très bien sur la formation »

Le samedi 25 mai, les U19 disputaient les demi-finales du championnat de France, une première pour le club dijonnais. Sur leur route, Rennes dont la réputation du centre de formation n’est plus à faire. La logique l’a emporté, les Bretons se sont imposés 3-1 face aux Dijonnais. Les mines déconfites de nos jeunes joueurs après le coup de sifflet final, laissaient paraitre une déception qui fut à la hauteur de l’espoir de devenir champion de France. Car oui, niveau formation, Dijon commence à faire son retard et joue désormais dans la cour des grands.

Enzo Loiodice lors du 1er match de l'équipe de France lors du Mondial U20

Pour arriver aux demi-finales, les U19 Nationaux Dijonnais ont dû remporter leur groupe de championnat, finissant devant l’Olympique Lyonnais, considéré comme l’un des meilleurs centres de formation d’Europe. Des Lyonnais qui se sont hissés cette année en quart de finale de Youth League (La Ligue des Champions U19), s’inclinant à la dernière seconde face au FC Barcelone. Cela permet donc de mesurer l’exploit réalisé par les jeunes du DFCO.


Lévi Ntumba et Théo Barbet sont régulièrement appelés en équipe de France chez les jeunes depuis maintenant plusieurs saisons. Rayan Philippe est sur la liste des réservistes pour l’Euro U19. Enzo Loiodice dispute lui actuellement le Mondial U20 en Pologne. Autant de signes qui démontrent que la formation dijonnaise commence à être reconnue. Car si la formation est évidemment une affaire de résultats et sur ce point Dijon démontre son savoir-faire, elle est surtout une affaire de réputation. Imposer son nom, sa marque, dans ce milieu très concurrentiel n’est pas chose simple, pourtant le DFCO est en train d’y parvenir.


Lévi Ntumba et Théo Barbet avec l'équipe de France U18

C’est ce que nous a confirmé Jordan Gonzalez, l’entraineur des U17 du FC Lyon. Ce club a la particularité d’être amateur mais d’être l’un des meilleurs clubs de jeunes du pays. Au FC Lyon, ils sont habitués à voir au bord du terrain des recruteurs venus de tous les centres de formation de France pour signer une de leurs pépites. Dijon ne fait pas exception et a ainsi attiré dans ses filets le jeune Naofel Hdoubane, né en 2003.


« Dijon est un club qui travaille très bien sur la formation, qui s’est très bien structuré, on le voit avec leurs résultats dans chaque catégorie. C’est un club qui compte sur ses jeunes et qui les intègrent au projet. Nous avons affronté leur équipe U17 deux fois cette saison. C’est une équipe joueuse. Il y a des profils différents et c’est que j’ai vraiment apprécié. Ce n’est pas commun au sein des centres de formation qui misent souvent sur le physique. Aujourd’hui nous n’hésitons pas à conseiller à nos joueurs d’aller à Dijon ».


Naofel Hdoubane lors de l'officialisation de son arrivée à Dijon

Les recruteurs dijonnais ont ainsi jeté leur dévolu sur Naofel Hdoubane. Jordan Gonzalez nous décrit « un garçon très intelligent, qui a des facilités au niveau scolaire ». Naofel vient de Bourg-Perronas. Il est arrivé au FC Lyon en début d’année pour jouer en U17 Nationaux, lui qui n’est que 1e année, il faut le rappeler. Son profil d’attaquant polyvalent colle vite au jeu du FC Lyon et Naofel va inscrire 7 buts en 11 matchs. Son entraineur poursuit : « Pour une 1ère année ses stats sont très encourageantes. C’est un joueur très technique, dynamique, avec une bonne vision du jeu ». Son entraineur n’oublie pas de signaler les qualités du joueur en dehors du terrain, parlant d’un garçon « qui s’intègre très facilement ».


Si l’OL, partenaire du FC Lyon a été un temps intéressé par le joueur, c’est à Dijon que le jeune Naofel Hdoubane a posé ses valises. Intelligent sur et en dehors du terrain, avec un profil qui sort de l’ordinaire, on retrouve bien là la patte dijonnaise. Le DFCO est un club atypique et cela se ressent dans son recrutement que cela soit chez les pros ou en jeunes. La formation est désormais une priorité au sein du club, une façon de s’installer durablement dans le paysage du foot français. À l’image de ses jeunes pouces, le DFCO apprend vite et bien !

1,626 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin