• IlPdg

Justice pour le soldat Yambéré

Mis à jour : 23 oct. 2018

Souvent critiqué voire moqué, Cédric Yambéré semble être un joueur dont les supporters retiennent plus facilement les ratés que les belles performances. Pourtant, l'ex-Bordelais réalise un début de saison très correct et mériterait peut-être davantage de considération.

Contre Angers, Cédric Yambéré a reçu la faible note de 3/10 dans les quotidiens L'Équipe et Le Bien Public, soit la même que son compère Laurent Ciman. Le Belge est pourtant impliqué sur les trois buts encaissés, aurait pu concéder un pénalty et a été dépassé quasiment tout le match... Yambéré, sans être étincelant et à qui on peut reprocher une certaine propension à abandonner sa place un peu trop rapidement pour sortir sur le porteur du ballon, a lui passé sa soirée à essayer de rattraper les errements défensifs de Ciman et Rosier, ce dernier ne présentant pas non plus une assurance tout risque depuis un moment.


J'ai même lu quelque part que Yambéré serait "en souffrance" depuis le début de saison, hormis lors du match face à Nantes. Ah bon ! Alors évidemment, chacun se fait sa propre analyse, mais cela ne correspond pas à ce que j'ai vu... À Montpellier lors de la première journée, Yambéré avait été un homme-clef du succès dijonnais. Avec notamment une seconde mi-temps énorme, où il avait permis à l'équipe de rester placée plus haut sur le terrain, fort de nombreuses récupérations. Son nombre de 26 ballons gagnés durant cette rencontre est aussi assez hallucinant. Face à Caen, il n'y a pas grand chose à lui reprocher non plus si ce n'est sa timidité à la relance. Mais sur le plan purement défensif, il avait plutôt tenu son rang.


Il est vrai que Yambéré a été particulièrement inconstant la saison dernière, et que lorsqu'il passait à côté ou sombrait mentalement, il ne faisait pas semblant. Quand il est dans un bon jour toutefois, il se révèle très précieux et sa hargne fait du bien au secteur défensif. Sur l'ensemble, je ne juge pas sa saison 2017/2018 grandement inférieure à celle de Djilobodji, qui avait lui été très bon et régulier les deux tiers de l'exercice avant de terminer en roues libres.


À mon sens, il est même le défenseur de l'effectif le plus indispensable à l'heure actuelle, et ce n'est certainement pas celui qui doit faire les frais des deux dernières contre-performances (tout comme Wesley Lautoa ne méritait pas forcément de se retrouver sur la touche...). D'autant que son profil semble jouer en sa faveur : il est sans doute le plus défenseur central le plus rapide à disposition, mais il apporte aussi une taille (1m91) que n'ont pas Lautoa (1m82) et Ciman (1m84), ce qui a son importance en particulier sur les CPA. Sur le plan technique, si certains se plaisent à le railler, il n'est pourtant pas si affreux que ça. Il est capable de proposer quelques montées de balle intéressantes, et dans la construction, c'est régulièrement lui le premier relanceur du DFCO. Même si c'est un domaine où il peut là aussi gagner en constance.


On en revient donc à ce souci de régularité. Mais sur ces premières rencontres de championnat, Cédric Yambéré fait probablement partie des meilleurs Dijonnais. S'il continue sur cette voie et progresse mentalement afin de mieux se canaliser dans la difficulté, il deviendra vraiment un défenseur fiable de Ligue 1. Et au vu de notre statut, on ne peut pas faire la fine bouche dessus.


Crédit photos : DFCO

534 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube