• Gus21

Brahim Thiam : « Est-ce que Dijon a les armes pour se maintenir ? Largement ! »

Passé par le Red Star, Istres, Caen ou encore le Stade de Reims, en Ligue 1 comme en Ligue 2, Brahim Thiam est un fin connaisseur du championnat de France. Aujourd’hui consultant Ligue 1 pour beIN Sports, l’ancien défenseur a répondu à nos questions, afin de nous donner son avis sur le DFCO et d’évoquer quelques souvenirs.


Comment juges-tu la saison du DFCO et notamment les points forts et les points faibles de l’équipe ?

J’ai une opinion assez positive cette année. Dijon est une équipe bien équilibrée, notamment avec les modifications qui ont été apportées à l’effectif. Il fallait apporter plus de qualité en défense et ça a été fait avec un garçon comme Bruno (Ecuele Manga). Au milieu également, il y avait besoin de quelqu’un qui tienne le ballon et qui ait une grosse activité, ce qu’a apporté Ndong. Le gros point fort de l’équipe, c’est l’effectif en attaque. Je pense qu’il y a longtemps qu’il n’y avait pas eu une aussi bonne attaque à Dijon, en termes de qualité et de quantité. Des garçons comme Cadiz ou Baldé étaient pistés par de plus gros clubs. C’est une réussite de les avoir à Dijon. Je mets juste un bémol sur l’efficacité. Un match comme contre Monaco, avec les occasions que tu as, tu dois le gagner.


Justement, au sein de cet effectif que tu évoques, y a-t-il un joueur qui t’impressionne particulièrement ?

Pour moi, le plus gros potentiel, c’est Mavididi. Il a une grosse marge de progression et surtout un panel de qualités qui fait qu’il peut jouer à tous les postes de l’attaque. J’étais là pour son premier match en début de saison, il avait commencé sur le banc. Entre ce qu’il montrait à ce moment-là et le niveau qu’il affiche aujourd’hui, il a déjà beaucoup évolué. J’aime bien Baldé également, assez efficace avec son coté très feu-follet. Mais Mavididi me semble plus proche du haut niveau. Il est plus complet.


« C’est difficile de trouver le juste équilibre entre le bon fonctionnement du collectif et l’attention individuelle. »

Tu le disais précédemment, le DFCO s’est renforcé défensivement et d’ailleurs l’équipe affiche globalement une très grande solidité défensive cette saison. Néanmoins, elle offre parfois des buts cadeaux sur de grosses erreurs. En tant qu’ancien défenseur, comme expliques-tu ce paradoxe ?

En fait, il ne faut pas se laisser avoir par l’aspect positif du bloc défensif. Quand tout va bien collectivement, tu peux, individuellement, oublier des petits détails. Et tu les payes cash. C’est difficile de trouver le juste équilibre entre le bon fonctionnement du collectif et l’attention individuelle. C’est ce qui fait la différence avec des équipes plus solidement ancrées dans le milieu de tableau. Quand tu arrives à trouver cet équilibre, tu t’assures une saison plus tranquille. L’expression « rester concentrés jusqu’à la 95eminute », certains en font un fond de commerce mais c’est vraiment important.


Effectivement, malgré les qualités que tu as mentionnées, le DFCO est encore à la lutte pour le maintien. Penses-tu que l’équipe va se maintenir en Ligue 1 cette saison encore ?

Dans la situation actuelle, c’est toujours difficile à dire. A ce moment de la saison, il va y avoir un championnat dans le championnat qui va commencer entre Dijon, Saint-Etienne, Metz, Nîmes et Amiens. Ensuite, tout dépendra de la dynamique de chaque équipe ; pour l’instant, celle de Dijon est plutôt positif, à la différence d’une équipe comme Saint-Etienne. Après, si tu me demandes est-ce que Dijon est armé pour se maintenir : largement ! Surtout, encore une fois, quand on voit la qualité de l’effect