• IlPdg

Montpellier - DFCO : les Dijonnaises peuvent y croire

Passée l'élimination en coupe de France face à Grenoble, qu'il faut bien digérer puisqu'il n'y a pas d'autre choix, le DFCO retrouve le championnat avec un déplacement dans l'Hérault ce samedi après-midi. Si Montpellier apparaît mieux armé sur le papier, les Dijonnaises semblent avoir les armes pour ramener quelque chose.

Le contexte : sursaut d'orgueil attendu

Le rendez-vous manqué contre Grenoble sonne forcément comme une déception, mais peut-être aura-t-il aussi un impact positif. Car les Dijonnaises ont plusieurs fois prouvé par le passé être revanchardes. Une réaction d'orgueil pourrait avoir lieu à Montpellier, où le DFCO doit réellement croire en ses chances. Outre la situation et la saison des plus mitigées du MHSC, sur lesquelles on reviendra plus en détail plus bas, Dijon revient globalement plus en forme ces derniers temps, hormis donc ce faux pas contre Grenoble.


Il ne faut en effet pas omettre la victoire 5-2 à Guingamp et celle, 1-0, face à Lille qui aurait pu s'avérer plus lourde. Le DFCO a retrouvé de l'allant dans le jeu. Il récupère aussi Tatiana Solanet, qui sera cette fois apte à démarrer le match et dont le retour va faire tant de bien au collectif dijonnais, dont elle demeure une pièce maîtresse. En défense, Agathe Maetz que l'on espère bien voir jouer en cette fin de saison, est également revenue et est capable d'apporter une sérénité et une rigueur supplémentaires en défense. À noter cependant deux absences de taille : celles d'Élodie Nakkach, suspendue, et de Kenza Dali, blessée.


Le groupe dijonnais : Chavas, Mainguy - Awona, Carage, Cuynet, Gouineau, Maetz, Magnin-Feysot, Trevisan - Bussaglia, Solanet, Storti - Baldé, Bouillot, Declercq, Thomas.


Le dernier onze de départ : Mainguy - Carage, Cuynet, Trevisan (C), Awona - Bussaglia, Nakkach - Declercq, Storti, Baldé - Bouillot (4-2-3-1).


L'adversaire : une saison décevante pour Montpellier

Chaque saison, les Montpelliéraines sont attendues comme le principal concurrent au Paris SG pour décrocher la 2ème place qualificative en Champion's League. D'autant plus après la saison 2016/2017, où elles avaient devancé les Franciliennes. Mais, cette fois, on a vite compris que la tâche serait bien plus difficile pour les Héraultaises. Un début d'exercice globalement raté, avec plusieurs contre performances et une attaque en berne, les a en effet mis dedans. La prolifique victoire 11-0 face à Metz avait plus ou moins lancé leur saison, mais leur résultats restent à ce jour encore mitigés.


Le contexte est d'autant plus particulier que le départ de l'entraîneur Jean-Louis Saez est acté pour la fin de saison, et son remplaçant déjà trouvé. Avec leur lourde défaite 4-0 face au PSG lors de la dernière journée, les Montpelliéraines ont enterré leurs derniers espoirs - s'ils en restaient - de terminer 2e et vont donc vivre une fin de saison sans grande saveur, au cours de laquelle les joueuses ne se sentiront peut-être plus concernées à 100%. Elles sont même actuellement 4e au classement, derrière Bordeaux au goal-average particulier. Toutefois, la prudence est de mise car si Montpellier est dans un bon jour, cela reste une équipe évidemment supérieure au DFCO, qui compte de nombreuses internationales dans ses rangs. Pour l'anecdote, l'ancienne Dijonnaise Manon Uffren est revenue depuis quelques temps d'une blessure assez importante, et semble donc une chance de faire partie du groupe héraultais ce week-end.

Le dernier onze de départ : Murphy - Karchaoui, Mayi Kith, Sembrant (C), Romanelli - Mondesir, Lakrar, Torrent, Le Bihan - Gauvin, Jakobsson (4-4-2).


La joueuse à suivre : Clarisse Le Bihan : Dans la saison assez morne du MHSC, on peut tout de même sortir du lot Clarisse Le Bihan. La Bretonne, qui reste assez jeune (24 ans) semble franchir un cap cette année. Avec 10 buts et 4 passes décisives, elle qui n'est pas une attaquante de pointe n'en est pas moins la joueuse la plus décisive de son équipe, et accessoirement la troisième meilleure buteuse du championnat à égalité avec Eugénie Le Sommer. De quoi lui permettre de retrouver l'équipe de France d'ici la Coupe du Monde, elle qui jusqu'à maintenant a peiné à s'imposer lorsqu'elle a porté le maillot bleu ?


Historique des confrontations : Lors du match aller, le DFCO s'était incliné sur la plus petite des marges. Un peu cruel car les Dijonnaises avaient vraiment réalisé une belle prestation, porteuse d'espoirs pour la suite de la saison car elles avaient démontré beaucoup de qualités. Ce match retour est donc peut-être l'occasion de bel et bien prouver que oui, elles ont de quoi rivaliser avec une équipe majeure du championnat.


Le pronostic du Dijon Show : Montpellier HSC 0-1 Dijon FCO (buteuse : Élise Bussaglia)

99 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube