• No_Vak

Pau 0-0 DFCO : pas loin du bonheur

Dans une chaude soirée d'août, Dijon a été tenu en échec par un Pau FC toujours aussi difficile à manœuvrer. Au Stade du Hameau de la Section paloise, les Bourguignons ont touché au but mais ne ramènent qu'un point d'un match marqué par les nombreux oublis de l'arbitre, notamment un penalty pour les adversaires.

Xande Silva a failli offrir deux points de plus à Dijon dès sa première entrée en jeu (photo DFCO).

La composition du DFCO est identique à la semaine passée : un 4-2-3-1 classique pour le coach Omar Daf, avec Soumaré, Nassi, Camara et Le Bihan en attaque. Zargo Touré est récompensé de sa bonne première sortie contre Saint-Étienne et reste dans le 11, malgré la disponibilité de Senou Coulibaly. Petite nouveauté tout de même : c'est Jordan Marié qui prend le brassard de capitaine, même si Congré garde sa place en charnière.

Utilisez le menu déroulant pour faire défiler les minutes et voir les différent changements au fil de la rencontre.

LE MATCH

La partie débute sous le soleil palois et Dijon met le pied sur le ballon. Le jeu est fréquemment haché par les fautes des 22 acteurs, particulièrement ceux de Pau dans les premiers instants. Un thème qui se poursuivra tout au long du match. Le premier corner est pour les Palois, frappé par la star vietnamienne Nguyen Quang Hai, mais Dijon se dégage facilement. D'Almeida attrape Le Bihan par le col, l'arbitre siffle faute mais n'avertit pas le milieu de terrain d'un carton, préférant la pédagogie.


Bryan Soumaré est le premier dijonnais à se signaler, son interception haute est suivie d'une course qui déstabilise la défense : il se place dans un espace libre pour frapper à distance, sans éliminer le dernier défenseur. Olliero se couche bien et dévie en corner. Sur ce même coup de pied arrêté de Soumaré, Camara prend le dessus mais manque le cadre. Le gardien était mal sorti et le but était grand ouvert.


Zargo Touré bloque une course de Beusnard qui allait pénétrer dans la surface, le ballon revient sur un joueur dans le couloir gauche qui centre pour Quang Hai au centre. Le Vietnamien nous gratifie d'une très belle bicyclette mais n'attrape pas le cadre ! La défense dijonnaise est prévenue. Le DFCO a d'ailleurs plus de mal à asseoir son jeu et à pénétrer dans les 30 mètres de Pau. Mais à la 17e, la touche haute de Traoré est suivie d'un joli mouvement de Soumaré amenant Camara à centrer au sol, le tir de Le Bihan est contré. Deux corners consécutifs sont frappés, mais aucun n'est fructueux.


Baptiste Reynet plonge pour tenter de barrer la route à cette frappe lointaine de Koffi du gauche, depuis son couloir droit, mais le ballon fuit le cadre. L'arbitre accorde un corner à tort, mais heureusement le danger est vite écarté. Le Bihan joue relativement bas, plus encore que lors du match contre Saint-Étienne, mais est systématiquement attaqué par deux joueurs adverses à chaque ballon touché. Un joli « une-deux » entre Traoré et Soumaré est payant, le latéral droit poursuit son effort et centre vers Camara au premier poteau ! Poteau qui sauve le gardien palois d'un but qui paraissait presque inévitable.


La pause fraîcheur vient casser un rythme plutôt intéressant qui s'était installé. D'Almeida reprend sur les mêmes bases et dégomme Soumaré dès son retour sur la pelouse. Camara et Ndong combinent pour permettre au milieu gabonais de centrer au second poteau, mais personne n'est à la réception. A la 29e minute, le milieu Steeve Beusnard met la semelle sur la cheville de MLB et est enfin averti par M. Kherradji.


Ndong rate complètement une passe en retrait et offre un ballon axial à Mayron George. Cette erreur est, heureusement pour lui, sans frais. Dijon contre attaque, Camara passant sur le côté droit vers Le Bihan, qui rend à Soumaré dans l'axe. Sa passe mal ajustée file en touche. Traoré parvient à battre Mons Bassouamina au sprint et s'interpose entre le ballon et lui pour le laisser partir en sortie de but.

Drôle de décision de la part de Ndong de tenter cette passe vers Touré alors qu'un jaune est sur la trajectoire, sans presser.

Didier Ndong, balle au pied, n'est pas attaqué au milieu de terrain et prend de l'élan avant de tenter sa chance de 25 mètres. Son tir audacieux monte mais ne redescend pas. Traoré fait faute à la 39e minute par excès d'agressivité, alors que le palois était dos au jeu et loin dans son camp. Carton jaune mérité pour le latéral droit, qui va devoir se méfier pour le reste du match lui aussi. Soumaré hérite d'un ballon intéressant près de la surface et voit l'appel de Nassi, tente de le servir mais manque de précision pour offrir à Dijon une occasion de but.


Après un corner du DFCO, repoussé, Walid Nassi tacle par derrière suite à un tirage de maillot de Beusnard. La faute la plus évidente est celle du dijonnais, qui est sanctionné par un carton jaune. Nouvelle faute de D'Almeida qui bouscule Camara. L'arbitre interrompt vite le jeu pour une bousculade sur le coup franc de Soumaré et ne prend pas beaucoup plus longtemps pour siffler la mi-temps, après une dernière passe en profondeur de Ndong pour Le Bihan, captée par Olliero.


Main décollée, cartons oubliés

Reprise de la partie avec les mêmes joueurs exactement pour Dijon, tandis que Didier Tholot fait entrer Sylvestre à la place de D'Almeida, blessé et nerveux. Les Dijonnais sont plus conquérants et semblent presser un peu plus haut qu'en première. Bassouamina est serré par Ndong et Traoré, le latéral droit recule trop. Il permet ainsi à ce dernier de passer le ballon entre les deux vers Quang Hai : la talonnade est cette fois-ci interceptée par Ndong.


Abzi marche maladroitement sur le pied de Bryan Soumaré, qui met quelques instants à s'en remettre. Marié, relativement timide dans la construction, envoie une passe transversale instinctive du couloir gauche vers le droit, une bonne idée qui est malheureusement bien lue par la défense. Bassouamina semble souffrir d'une blessure musculaire et quitte le terrain à son tour. Quelques instants plus tard, Soumaré tente un centre à destination de Le Bihan, mais un défenseur met son corps en opposition pour barrer le passage de notre avant-centre.


Le Bihan se fait plus présent dans l'entrejeu et tente d'accompagner les mouvements offensifs en une touche de balle. Les imprécisions techniques des Dijonnais empêchent le DFCO de frapper de nouveau au but. Zargo Touré suit bien la trajectoire d'un ballon dangereux dans la surface de Dijon et l'accompagne, forçant Abzi à le laisser fuir hors des limites. Peu après, Ndong intercepte par deux fois des ballons vers l'avant des Palois, permettant à son équipe de souffler un peu. Soumaré initie un bon mouvement dans le camp adverse et lâche le ballon pour Le Bihan, qui semble presque forcé à frapper, malheureusement droit sur un défenseur.

Le duel tactique Tholot (317 matchs, 6 clubs en L2) / Daf (133 matchs, 2 clubs en L2) a été très intéressant à suivre (photo DFCO).

Charles Boli est enfin trouvé quelques mètres avant le point de penalty de Baptiste Reynet dans un joli mouvement du Pau FC, débloqué par Quang Hai et Sylvestre en « une-deux ». Boli, toute nouvelle recrue, frappe heureusement au dessus des cages. Dans l'autre sens, Soumaré est servi par Traoré à droite et déborde son adversaire mais s'enferme un peu, son centre en retrait est trop lisible pour surprendre les locaux.


Le capitaine Marié cède sa place à Jessy Pi à l'heure de jeu, laissant son brassard à Daniel Congré. Soumaré est l'auteur d'un très joli contrôle orienté dans l'axe du terrain laissant entrevoir une bonne contre attaque dijonnaise mais est stoppé illicitement par un tirage de maillot de Jean-Lambert, qui prend son jaune. Après le coup franc lointain, Walid Nassi voit une fenêtre de tir hors de la surface. Sa tentative manque de conviction et est captée par le gardien.


Nassi est de plus en plus influent dans le jeu et obtient un bon coup franc après un contrôle parfait et un dribble réussi. Soumaré s'en charge de son pied gauche et centre dans la boîte, mais c'est trop proche du portier pour être inquiétant. Le DFCO est vigilant sur le contre qui suit et ne se laisse pas prendre à revers, forçant son adversaire à tenter des passes impossibles.


Abzi récupère la balle après une passe sans conviction de Traoré et file vers le but gardé par Reynet. Congré intervient à temps lorsqu'il sert Mayron George. L'arbitre signale même une faute de la part de l'attaquant costaricien. Traoré passe tout près du deuxième jaune pour rattraper une balle perdue de Nassi. Il met une violente semelle sur George (qui se plaint directement auprès de l'arbitre) mais s'en sort bien. Henri Saivet remplace Nguyen Quang Hai.


A la 71e minute, Touré est sanctionné par monsieur l'arbitre pour sa première faute de la partie. Xande Silva fait quant à lui ses premier pas avec le maillot du DFCO et entre à la place de Nassi, alors que Ngouyamsa remplace un Traoré chanceux. La pression montedans le camp dijonnais avec des joueurs de Pau qui campent bien plus haut et centrent de loin : Daniel Congré dégage de la tête.


Mickaël Le Bihan voit l'appel de Silva et sert l'attaquant au premier poteau, son tir instinctif sans contrôle passe à côté du but ! Le rythme accélère enfin et alors que Sylvestre sert Mayron George dans la surface de Dijon, Touré est autoritaire et dégage en corner. Un corner qui voit la tête d'Erwin Koffi être déviée par le bras de Congré, trop décollé... Penalty indiscutable, mais pas aux yeux de l'arbitre ! Un nouveau coup de chance pour Dijon.

Daniel Congré fait main dans la surface du DFCO mais n'est pas sanctionné, un fait de jeu qui donnera des regrets aux Béarnais.

Le très bel appel de Xande Silva est repéré par Bryan Soumaré qui lui met entre les lignes, dans l'axe, mais le gardien de Pau avait tout anticipé et sort vite pour éviter le face à face. Une autre erreur de l'arbitre intervient à la 78e minute, alors que Beusnard, sous la menace d'un deuxième jaune, arrache le pied de Le Bihan sur son contrôle. Simple faute sifflée pour Dijon.


Xande Silva est très remuant et se présente face au gardien après avoir passé Kouassi grâce à un petit pont mais Olliero est irréprochable dans son duel, gardant sa cage inviolée ! A la 81e, le gardien maintient encore son équipe dans le match avec un arrêt important sur cette tête de Zargo Touré suivant un coup franc lointain. Xande Silva commet une légère faute sur un défenseur mais s'était imposé dans les airs, prouvant toute sa détermination. Le gardien n'est toujours pas battu.


La pression dijonnaise devient irrespirable, Le Bihan tient tête à trois joueurs du Pau FC et permet à l'action de se poursuivre. Silva feinte un centre, puis centre réellement en force depuis la gauche : le ballon contré retombe au deuxième poteau, personne n'est là pour le reprendre. C'est le moment que choisit Omar Daf pour faire entrer Assalé à la place de Camara.


La chaleur et la fatigue rattrapent peu à peu les joueurs sur la pelouse, en particulier ceux qui répètent les efforts depuis 86 minutes désormais. Le coup franc de Saivet, repoussé, donne l'opportunité à Beusnard de piquer son ballon vers le deuxième poteau et Antoine Batisse. La déviation du défenseur central à destination de Jarmouni trouve preneur, mais le ballon passe à côté des buts de Reynet ! Ndong s'illustre avec un tacle bien réussi à la 89e pour soulager les siens, Ngouyamsa lui aussi est vigilant côté droit.


Le DFCO ne sort plus trop de son camp et le quatrième arbitre annonce 4 minutes de temps additionnel. Un corner de Jean Evan's est écarté et Roger Assalé subit une nouvelle faute dont Sylvestre est coupable. La justesse des passes de Soumaré semble croître avec le temps, un phénomène illustré par cette belle transversale dans les pieds de Xande Silva. Le Portugais est vite pressé et n'obtient qu'une touche, gâchée par la suite.

Christopher Rocchia, qui s'est assez peu mis en avant dans la partie, est victime d'un gros coup de coude de Ros et s'écroule devant son entraîneur, mais l'arbitre reste clément. M. Kherradji siffle dans la foulée la fin de la rencontre, une partie très disputée que personne ne méritait de gagner. Dijon a légèrement dominé et eu de bonnes occasions mais aurait dû être puni d'un penalty. On déplorera la façon dont les duels ont gagné en intensité et en dangerosité, alors qu'un joueur dans chaque équipe aurait mérité d'être expulsé.


Ce résultat et ce point glané à l'extérieur laisse Dijon temporairement à quatre points, seule une équipe de Ligue 2 fait mieux avant l'affrontement entre Caen et Metz. Quatre points qui représentent bien le début de saison encourageant, mais pas parfait, de Dijonnais à nouveau impliqués dans un projet cohérent, semblant sur le papier être bien plus équilibré que la saison précédente. Nous attendrons encore plusieurs semaines avant de faire un premier bilan, mais on peut déjà constater que Dijon a montré un visage sérieux et a pris un point contre une équipe qui ne lui en avait laissé aucun la saison passée. A confirmer dès samedi prochain lors de la réception du Stade Malherbe !


LES NOTES

L'Homme du match : Zargo Touré (6.5)

Deuxième match de la saison et deuxième masterclass de Monsieur Zargo Touré en défense. Une certaine sérénité dans ses interventions a dégouté les adversaires et un malheureux Mayron George, qui avait toujours un temps de retard. La Tour(é) de contrôle.


Reynet (5.5) : notre gardien n'a pas eu beaucoup de travail et a fait le nécessaire pour repartir avec son premier clean-sheet de la saison. Le premier d'une longue série ? Quoi qu'il en soit, il y a du mieux par rapport à l'an dernier.


Traoré (4) : il s'est montré aussi important sur les phases de transition et les combinaisons à droite que maladroit à partir de la demi-heure de jeu. On reconnaît qu'il y est pour quelque chose si le jeu dijonnais penchait de son côté, mais il faut avouer que certains gestes défensifs nous ont bien fait flipper. Franchement, est-ce que l'on s'attendait à autre chose ? Remplacé par Ngouyamsa (69e) pour un peu plus de sécurité et éviter de finir en infériorité numérique.


Congré (6) : en dehors de son bras trop décollé, le capitaine des trente dernières minutes a bien guidé les siens et s'est hissé au même niveau que Touré au cours de la partie. Avec un tout petit peu plus de vigilance, nous aurions le droit à une charnière défensive de très haut niveau.


Rocchia (4.5) : le constat est l'exact opposé de son homologue à droite. Omniprésent contre Saint-Étienne, nous avons eu droit à un Chris Roc' emprunté, presque méconnaissable. Nous n'avons pas vu beaucoup de mouvements intéressants initiés de son côté, mais il a été stable en tant que défenseur. Propre, mais légèrement en dessous de son véritable niveau.


Ndong (5) : voilà un joueur qui a été très sollicité, au point de faire une grosse boulette en première mi-temps ! On ne lui en voudra pas, car cela a été sans conséquence, mais cette perte de concentration a été aussi étonnante que le reste de son match a été très sérieux. Il a régulièrement fait le ménage et n'a pas laissé une miette aux attaquants adverses.


Marié (4.5) : un peu timide et emprunté pour un joueur qui était capitaine d'entrée de jeu. Il n'a pas été aussi impliqué que son acolyte, puisqu'il jouait presque un cran plus haut et ne redescendait pas systématiquement pour aider à la relance. Un peu isolé et c'est dommage. Remplacé par Pi (61e) pour tenter d'accélérer et permettre à Dijon de prendre le jeu à son compte, en vain. Pas d'erreur notable à signaler.


Soumaré (6.3) : les très belles promesses vues lors de la 1ère journée se sont confirmées aujourd'hui ! Avec certes quelques erreurs de plus et des passes mal dosées, mais l'essentiel c'est d'essayer. Soumaré aurait pu marquer ou créer un but ce soir et ça n'aurait pas été volé !


Nassi (4.3) : on s'attendait à ce qu'un jeune joueur comme Walid Nassi soit irrégulier, surtout à ses débuts. Avec moins d'espace pour se lancer et moins de place dans le dos des défenseurs, cette équipe paloise bien regroupée a posé des soucis à notre ailier, qui s'est souvent heurté à un mur. Remplacé par Silva (69e), qui a immédiatement fait des différences et aurait pu marquer sur sa toute première prise de balle ! Plusieurs occasions franches et, pour citer le commentateur, un véritable aimant à ballons. Quelque chose nous dit qu'on va bientôt scander le nom de Xande à Gaston-Gérard.


Le Bihan (5) : entreprenant et motivé, il a tenu a définitivement couper les ponts avec le MLB de l'an dernier. Dans un rôle très libre, parfois sur un côté, parfois derrière l'attaquant ou en pointe, il est bien plus impliqué dans le jeu et ça se voit. On en redemande.


Camara (4.3) : notre attaquant sénégalais est sur la bonne voie mais il lui manque un petit quelque chose. Il commence de plus en plus à rappeler le style de joueur qu'était Mama Baldé à Dijon, un élément utile même dans les soirs où il ne marque pas. Remplacé par Assalé (83e) en joker pour tenter de tuer le match. Il a passé trop peu de temps sur la pelouse pour pouvoir être jugé.


MOYENNE : 5.1

1 072 vues0 commentaire