• No_Vak

Reims 1-2 DFCO, sabrez le champagne !

A la recherche de sa première victoire depuis de trop longues semaines, Dijon se donne enfin de l'air en allant battre une formation rémoise cohérente sur ses propres terres. Retour sur la soirée qui marquera peut-être un tournant dans notre saison.


Le match

Le Stade de Reims aurait mieux fait de se méfier de la bête blessée ! Après son succès retentissant au Parc des Princes mercredi, la formation champenoise n'a pas su capitaliser et enchaîner sur une deuxième victoire de rang. Si les experts foot parlerons de la déroute de Reims et de leur match raté, nous préférons nous attarder sur la victoire du DFCO, dans la douleur mais si importante pour la suite de la campagne


Dans un 4-2-3-1 comme face à Marseille, le 11 de Jobard était relativement inchangé, avec notamment une défense identique. Lautoa prend la place d'Amalfitano et Mavididi celle de Chouiar. Les choses étaient plutôt mal embarquées, avec un tir de Doumbia sauvé sur la ligne par Ecuélé-Manga, puis un très beau mouvement des locaux conclu astucieusement par Chavalerin, but sur lequel Gomis n'est pas irréprochable. 1-0, on s'attend déjà à vivre une soirée compliquée


C'était sans compter sur l'Homme du moment, Julio Tavares, qui avait visiblement d'autres plans pour ce match ! Juste après l'ouverture du score, Chafik adresse un très bon ballon à Baldé dans la profondeur, que le Bissau-guinéen exploite à merveille en offrant un caviar pour le capitaine, qui n'a qu'à pousser le ballon dans les filets.


On retrouve immédiatement un collectif dijonnais remobilisé et déterminé. Gomis a la chance de se rattraper sur une frappe d'Oudin, mais ce sont les visiteurs qui se procurent les meilleures occasions avant la pause, Soumaré Baldé et Aguerd se permettent de tenter leur chance, en vain. L'état d'esprit de l'équipe est très satisfaisant au moment où l'arbitre signale la mi-temps.


Et pour une fois, les hommes de Jobard n'oublieront pas ces principes aux vestiaires. Au contraire ils vont se permettre de prendre les devants pour la deuxième fois de la saison seulement : sur une nouvelle contre-attaque, Ndong sert Tavares qui temporise avant d'envoyer le ballon dans la course de Baldé. L'ailier ne prend même pas la peine d'éliminer Disasi et surprend Rajkovic sur une frappe très spontanée.


La fin du match est dominée par le Stade de Reims, mais Dijon tient bon et se procure deux très belles occasions en fin de rencontre grâce à Tavares, qui va d'abord voir son tir dégagé sur la ligne, puis va servir parfaitement Ndong qui manque le cadre 10 minutes avant la fin de la rencontre. Pas d'évolution au score, le DFCO s'impose par le plus petit des écarts.


Solidarité du groupe et recrues décisives

Depuis la fin du mercato, les Rouges montrent enfin un visage rassurant pour les supporters. L'équipe a récolté 5 points sur les 4 derniers matchs alors qu'elle n'en avait pris aucun sur les 4 premiers. Les nouveaux ne sont évidemment pas étrangers à ce regain de forme, et après un petit temps d'adaptation, Ndong, Baldé, mais aussi Soumaré et Ecuélé-Manga trouvent des automatisme et ont montré suffisamment de garanties pour justifier leur place parmi les titulaires.


L'animation défensive et le collectif dijonnais est aussi à saluer, les joueurs ont été courageux et ont tenu avec un but d'avance pendant une mi-temps entière tout en restant dangereux sur les situations de contre. Mieux encore, les attaquants ont été réalistes et ont su profiter des meilleures occasions lorsqu'elles se sont présentées. C'est la première fois que Dijon marque 2 buts dans le même match cette saison, mais aussi la première fois que le club mène au score pendant autant de temps (47 minutes).


Pour finir, le projet de jeu de Jobard basé sur les contres a porté ses fruits. Il peut compter sur une charnière solide, qui confirme à chaque journée, et un gardien qui, bien que fautif ce soir, est rassurant pour sa défense. Ajoutez à cela un milieu de terrain sans trop de déchets techniques, mais surtout des attaquants qui n'ont pas rechigné à proposer des solutions avec des appels très fréquents dans la profondeur. A Reims, cette équipe a montré qu'elle pouvait avoir la qualité et le mental pour se sortir de la zone rouge, et cette première victoire vaut probablement très cher dans la tête des joueurs. Le début d'une grande Remontada pour le maintien ?


Le commentaire du match

Très lucide, un internaute nous partage son avis sur la rencontre :


Les notes des joueurs

L'Homme du match : Tavares (7.8)

Quand il est dans une forme comme ça, même la meilleure défense du championnat est impuissante. Un but égalisateur à un moment crucial, une passe décisive qui vaut de l'or, Tavares a tenté sa chance 3 fois mais a aussi distillé 2 passes clés en plus. Sa blessure semble être complètement derrière lui, il a disputé trois fois 90 minutes en l'espace d'une semaine. Irremplaçable.


Gomis (6.6) :

Bien trop avancé sur le but de Chavalerin, il ne se laisse pas abattre et sauve les siens à quelques reprises. Une fois de plus, ses interventions dans le domaine aérien sont très sereines, il continue sur sa très bonne lancée. C'est un plaisir que d'avoir un tel joueur dans nos rangs.


Chafik (5.3) :

Pas toujours à l'aise dans son rôle défensif, et peu de bons choix en début de rencontre, il a vite eu le déclic en étant d'abord largement impliqué dans le premier but, puis en offrant deux passes clés supplémentaires. Sur la bonne voie. Remplacé à la 66e par Alphonse, qui a bien suppléé son coéquipier sur le plan défensif, mais n'a réussi que 29% de ses passes...


Ecuélé-Manga (7.3) :

Véritable roc dans la défense, il a tiré tout le monde vers le haut. Malgré quelques mauvais choix au moment de faire ressortir le ballon, Bruno Ecuélé-Manga est en train de devenir le leader qu'il nous manquait dans l'arrière garde.


Aguerd (6.6) :

Un peu plus discret que son acolyte à droite, il a rarement été pris à défaut tout au long du match. Aguerd progresse à la relance, il est dans la lignée de ses dernières très bonnes performances en championnat.


Mendyl (5.9) :

Match en dents de scie du Marocain, mais globalement intéressant. Peut mieux faire surtout pour exploiter sa qualité de dribble et de centre.


Lautoa (5.4) :

Après sa très bonne entrée contre Marseille, Lautoa a fait une partie sérieuse et a stabilisé le milieu de terrain dijonnais. Il manque cependant un aspect créatif à son jeu pour qu'il puisse s'installer durablement dans le Onze type.


Ndong (6.1) :

Directement impliqué sur le second but, Ndong sait toujours se rendre disponible et sert d'appui pour ses partenaires. Il a failli ouvrir son compteur avec Dijon en fin de rencontre. 92% de passes réussies.


Soumaré (5.8) :

Bien muselé par Romao la plupart du temps, le jeune milieu de terrain a été moins en vue que mardi dernier. Il aurait peut-être été plus utile en s'impliquant dans le jeu avec des décrochages plus fréquents. Il est en train d'engranger de l'expérience qui ne peut être que bénéfique pour la suite. Remplacé à la 59e par Matheus Pereira, encore trop timide dans l'utilisation du ballon, même si la priorité était ailleurs. Il a gagné plus de ballons qu'il n'en a perdu (5 contre 3)


Baldé (7.7) :

Le voici, le premier très gros match de Mama Baldé ! Un centre laser et une finition impeccable qui nous offrent 3 points, que demande le peuple ? Sa blessure en fin de match n'avait pas l'air très grave. Remplacé à la 71e minute par Cadiz, qui a déjà marqué de points en faisant une rentrée convaincante avec notamment une passe clé et beaucoup de duels remportés.


Mavididi (5.2) :

A un poste qui n'est pas le sien, l'attaquant anglais n'a pas réussi à se procurer des occasions. Son aisance technique apporte néanmoins une certaine maîtrise au jeu dijonnais.


MOYENNE : 6.3

Trois joueurs sont vraiment sortis du lot, mais pour la première fois toute l'équipe a la moyenne

Si le sondage ne s'affiche pas sur votre Smartphone, cliquez le lien ci-dessous :

https://forms.gle/716e9TQXqqhwgrex6



978 vues1 commentaire

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube