• Gus21

Rennes - DFCO : pour enchaîner !

Enfin, le DFCO a re-goûté à la victoire. Une bonne opération au classement et surtout la fin d'une série qui n'en finissait plus s'allonger. A présent, il faut confirmer et enchaîner, car rien n'est acquis. A Rennes, au-delà d'aller chercher des points, il faudra surtout retrouver notre jeu.

Le contexte : profiter de l'élan 

Ne jouons pas les fines bouches : à l'arrachée, au terme d'un match qui ne restera pas dans les annales, la victoire face à Guingamp aura néanmoins fait du bien, dans les têtes comme au classement. Elle ne doit pas pour autant masquer la réalité. Dans le jeu, le DFCO est toujours, a minima, convalescent. Des actions brouillonnes, des erreurs techniques à la pelle, des mauvais choix, un manque de confiance flagrant, bref, les maux sont nombreux et ne pouvaient de toute façon pas se soigner en 90 minutes. C'est ce lent processus de guérison qu'il va falloir poursuivre à Rennes.


La victoire contre l'EAG aura permis aux Dijonnais, sans doute, de croire à nouveau en leur bonne étoile et leur enlève un peu de pression avant ce déplacement en terre bretonne. De quoi les libérer et leur permettre de retrouver enfin le jeu fluide et ambitieux qui nous manque tant depuis plusieurs mois ? On l'espère mais on ne saurait tomber dans l'excès d'optimisme. Cela prendra sûrement encore du temps.


D'autant qu'à l'heure de composer son onze de départ, Olivier Dall'Oglio va probablement se faire quelques nœuds au cerveau. Une semaine à trois matchs implique souvent de faire tourner, mais l'effectif actuel ne le permet guère. Au milieu et en attaque, les blessures de Loiodice et Gourcuff et la méforme récurrente de Julio Tavares n'offrent que peu d'alternatives. Le retour de Jules Keita ne constitue, au mieux, qu'un joker supplémentaire. Derrière, la suspension de Lautoa et les blessures d'Aguerd et Coulibaly vont pousser le coach dijonnais à un choix radical : redonner sa chance à Ciman ou replacer Haddadi en défense centrale ? Au moment d'affronter Sarr, Siebatcheu et autres Ben Arfa, on a notre préférence...


Le groupe : Runarsson, Allain – Alphonse, Ciman, Chafik, Haddadi, Rosier, Yambéré – Abeid, Amalfitano, Balmont, Sammaritano, Sliti, Marié – Tavares, Saïd, Jeannot, Keita.


Le onze du Dijon Show : Runarsson – Chafik, Yambéré, Haddadi, Rosier - Abeid, Amalfitano, Balmont – Saïd, Jeannot, Sliti (4-3-3).


Compo probable L'Équipe : Runarsson - Rosier, Yambéré, Ciman, Haddadi - Abeid, Balmont, Amalfitano - Jeannot, Tavares, Sliti (4-3-3).


Compo probable Le Bien Public : Runarsson - Rosier, Ciman, Yambéré, Chafik - Abeid, Amalfitano - Sammaritano, Sliti, Jeannot - Tavares (4-2-3-1).


L'adversaire : montagnes russes au Roazhon Park

Le limogeage de Sabri Lamouchi ne semble pas avoir trop pesé dans les jambes des joueurs du Stade Rennais. Ils viennent en effet de s'imposer 2-0 à Lyon, au terme d'un match parfaitement maîtrisé. Quelques jours seulement après avoir sombré à domicile face à Strasbourg (1-4). Parfait symbole de cette équipe rennaise, capable du pire comme du meilleur. Une habitude pour les bretons.


Avec un effectif de qualité, taillé pour les joutes d'Europa League, cette équipe est clairement capable de mieux que cette décevante 13e place au classement. Entre une attaque rapide et technique avec des joueurs comme Ben Arfa, Sarr et Siebatcheu et un milieu de terrain expérimenté et créatif, avec André, Grenier et Bourigeaud, il n'y a finalement qu'en défense où les Rennais n'affichent guère de certitude. C'est sur ça que les Dijonnais devront insister. D'autant qu'à quelques jours d'un match décisif pour la qualification en 8e de finale d'Europa League face à Astana, les hommes de Julien Stéphan pourraient avoir la tête ailleurs.


Compo probable L'Équipe : Diallo - Traoré, Da Silva, Gélin, Zeffane - Grenier, André - Sarr, Ben Arfa, Bourigeaud - Siebatcheu (4-2-3-1)

Le joueur à suivre : Ismaïla Sarr : Avec déjà 6 buts et 5 passes décisives au compteur cette saison (toutes compétitions confondues), l'ancien messin est en train de confirmer, à seulement 20 ans, tous les espoirs placés en lui, et de justifier les 17 millions déboursés par le Stade Rennais pour le faire venir. Rapide, instinctif, capable de fulgurances difficiles à contrer, il constituera l'un des principaux dangers auxquels l'arrière-garde dijonnais devra faire face.


Bilan des confrontations en Ligue 1 : Oublié le 10-1 encaissé en deux matchs lors de la première saison du DFCO en Ligue 1. Depuis le retour du club dans l'élite en 2016, les Dijonnais ne se sont plus inclinés en championnat face aux Rennais, engrangeant deux victoires et deux nuls. Néanmoins, les Rouges ne se sont jamais imposés en terre bretonne. Le bon moment pour mettre fin à la série !


Notre prono : Stade Rennais 2-0 Dijon FCO (on continue à pronostiquer des défaites, question de superstition)

650 vues3 commentaires

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin