• IlPdg

Respectez vos supporters !

Après une éprouvante saison, on espérait voir le club repartir sur de bonnes bases et apprendre de ses erreurs. Le rêve fut de courte durée puisque le communiqué du groupe des Lingon's Boys, publié cette semaine alors que la campagne de réabonnements débutait, met en lumière la gestion consternante des supporters par le DFCO. Une sorte de point d'orgue à ce qui a déjà été observé ces derniers mois.

La décision, purement autoritaire, de décaler les Lingon's Boys dans un coin à l'extrémité de la tribune Nord (pardon, tribune Dijon-Céréales-Et-Dijonnaises-De-Voies-Ferrées-Featuring-William-Saurin) est honteuse et en plus de ça, complétement déraisonnable. Les Lingon's Boys constituent LE principal moteur de l'ambiance à Gaston-Gérard. Une ambiance qui peine certes à décoller, mais qui a laissé entrevoir un potentiel intéressant en fin de saison, notamment lors des barrages où, sous l'impulsion des LB, le public a poussé de fort belle manière son équipe à décrocher le maintien. Surtout qu'il faut le reconnaître, la gestion de la confrontation aller-retour avait été plutôt bien gérée par le DFCO. On espérait naturellement et surement trop naïvement que c'était le début de quelque chose de fort.


Mais les dirigeants en ont décidé autrement, usant de motifs vaseux pour justifier une décision qui n'est pas justifiable. Le problème viendrait du parcage visiteurs, à la suite du léger incident survenu lors de la venue des Lensois à Gaston-Gérard. Les Lingon's Boys eux-mêmes avaient pourtant déjà alerté le club à propos de la vétusté du parcage, mais celui-ci a préféré laisser couler. Il va donc probablement falloir déplacer l'espace réservé aux supporters adverses ailleurs. Alors qu'ils auraient pu anticiper cela et qu'il y a sans doute d'autres solutions à leur portée, les "têtes pensantes" du club choisissent la pire option : sanctionner leurs propres supporters. Pour un problème qui n'est absolument pas de leur ressort. Après avoir voulu les envoyer de l'autre côté, en Sud, où officie déjà le groupe des Téméraires, ce qui n'avait pas de sens et ne convenait sans doute à personne, le DFCO souhaite donc excentrer les LB au maximum.


Évidemment, ceci n'est qu'un prétexte afin d'étouffer le groupe, puisque visiblement telle est la volonté de certaines personnes au club, avec en tête de liste Sébastien Laligant (stadium manager) et Alexandre Synoradzki (responsable organisation et sécurité). Après avoir voulu faire payer au prix fort les LB pour quelques fumigènes (là où d'autres clubs payent les amendes sans rechigner), fait appel à la délation au sein du groupe, ou encore les avoir parfois empêché de travailler sur des tifos en leur fermant le stade - quand il ne les enferme pas dedans - le DFCO affiche à nouveau des pratiques pour le moins discutables de la part d'une institution qui se vante d'être "conviviale et familiale". Tout ça pour des reproches hors-stade et qui ne semblent pas vraiment fondés pour la plupart. D'autant que les quelques autres arguments ne tiennent pas la route, telle que l'idée, totalement fausse, que le replacement des LB au centre n'a pas permis au groupe de s'agrandir. S'il y a des "débordements", ils peuvent être réglés de façon plus intelligente que par la sanction globale et à tout prix. Un club et ses supporters doivent avancer ensemble, en acceptant des compromis, et non avec mépris.


Peu avare ces derniers temps en déclarations lunaires dont il a le secret, Olivier Delcourt a remis ça dans un papier du Bien Public paru ce dimanche. Le président, qui arbore toutefois un tifo des Lingon's Boys - au centre de la tribune - en photo de bannière sur Twitter (ce qui apparaît aussi cohérent que la LFP qui interdit les fumigènes, mais fait des clips de promo avec des fumis dedans) explique "qu’il y a aussi des gens à côté qui n’aiment pas obligatoirement voir des drapeaux sans arrêt. On aime voir une ambiance avec toutes catégories de supporters dans un stade [...]" Une phrase qui nous fait demander si Olivier Delcourt est bien le président du Dijon Football Côte-d'Or, ou plutôt du Théâtre Dijon Bourgogne. Les gens sont maintenant tous prévenus de la position centrale des LB, et savent qu'en se mettant juste au-dessus leur vue sera parfois gênée. Ceux qui viennent à cet endroit l'acceptent donc logiquement, et pour les autres, fort heureusement, il reste encore quelques milliers d'autres emplacements pour trouver celui qui leur convient le mieux.


Le DFCO a coupé court à toute discussion avec le groupe, leur imposant cette décision irrespectueuse et refusant toute demande de réunion ou débat. Les Lingon's ont fait parvenir un courrier de quatre pages pointant du doigt les incohérences de cette décision, mais le club choisit jusqu'à maintenant d'ignorer. Une sacrée récompense envers ceux qui s'investissent sans relâche depuis désormais sept ans. On avait déjà bien compris, en partie par les diverses animations d'avant-match risibles comme la Ladies Night ou le tour du stade en poney, que le club visait avant tout un public de consommateurs. Il ne vient finalement que de franchir l'étape suivante. Le 10 août, le DFCO recevra Saint-Etienne pour lancer sa saison. Sans les Lingon's Boys pour animer du mieux possible un stade souvent mollasse, le contraste avec l'ambiance mise par les supporters des Verts risque d'être encore plus accablant. Tant pis pour le DFCO qui ne compte visiblement pas se faire respecter dans son propre stade, et quand on voit les affiches qu'il met en avant, d'un appel aux footix à peine masqué, cette idée est confortée.


On a pu voir ces derniers jours une gronde des supporters sur les réseaux sociaux, qui expriment leur soutien envers les Lingon's Boys, et leur mécontentement envers le DFCO. Continuez d'interpeller le club et son président. Les choses doivent revenir à la normale, et le club doit arrêter de refuser la discussion. Le respect des supporters est primordial, surtout après une telle saison qui aurait dû apporter un peu plus d'humilité à certains. Nous, notre position est claire.


Les Lingon's Boys au centre et basta !

0 vue

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Le Dijon Show
  • Twitter Le Dijon Show
  • Instagram Le Dijon Show
  • Twitch Le Dijon Show TV
  • Youtube Le Dijon Show
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Le Dijon Show Féminin
  • Instagram Le Dijon Show Féminin
  • Youtube Le Dijon Show Féminin