Sochaux 2-2 DFCO : un peu de fierté

Après avoir très mal débuté ses deux mi-temps, Dijon revient du Doubs en sauvant un petit point, terminant ainsi à la 11e place de Ligue 2. Un match exactement à l'image de la saison du DFCO. Le ventre mou n'a jamais aussi bien porté son nom.

Avec un joli but en solitaire, Le Bihan a permis au DFCO de se révolter en 2e mi-temps.

Pour sa dernière sur le banc dijonnais, Patrice Garande aligne un 5-3-2, qui voit le retour de Fofana dans le onze de départ, de Ngouyamsa au poste de latéral droit et l'association de Scheidler et Le Bihan à la pointe de l'attaque. Dans un stade Bonal chauffé à blanc et bien garni, les Dijonnais n'ont d'autre objectif que d'afficher un visage nettement plus reluisant que celui vu lors de la défaite face à Nancy, tandis que Sochaux, qui ne peut plus accrocher la 3e place, aura à cœur de gagner pour espérer monter sur la 4e marche, synonyme de match à domicile lors du barrage face au Paris FC.

LE MATCH

Une différence d'objectif qui se voit d'emblée. Dès la 2e minute, Tony Mauricio prend le meilleur que Jessy Pi et lance parfaitement Gaëtan Weissbeck, qui se joue d'un Reynet attentiste pour ouvrir la marque d'un ballon piqué parfait (1-0, 2e). La soirée s'annonce longue. Dans les minutes qui suivent, les Sochaliens gardent le pied sur le ballon et il faut attendre la 6e pour voir une timide réaction dijonnaise, qui aboutit à un corner. Tiré fort au deuxième poteau par Jacob, il est repris par Scheidler de la tête, largement à côté du cadre.


Les actions dijonnaises passent souvent par le côté gauche et par Adama Fofana, à l'image de cette percée à la 11e minute qui se termine par un bon centre, repris de la tête par Le Bihan. Cette tentative est contrée. Le corner qui suit ne donnera rien mais à la relance sochalienne, les Dijonnais pressent bien et récupèrent le ballon. Scheidler, excentré, pénètre dans la surface et frappe en angle fermé ; le ballon longe la ligne de but et termine en sortie de but. Plus agressifs et entreprenants, avec un pressing nettement plus haut, les Dijonnais sont enfin rentrés dans leur match mais peinent encore à se créer des occasions franches. Attention toutefois aux accélérations sochaliennes, comme sur cette action à la 18e, qui voit Tony Mauricio, encore lui, lancer Kalulu, qui profite du tacle manqué de Congré pour frapper au but : son tir est trop croisé. À peine deux minutes plus tard, Virginius se défait de Congré d'un excellent contrôle et remet en retrait pour Weissbeck. Heureusement, le capitaine sochalien contrôle mal le ballon et sa frappe s'envole cette fois dans le ciel franc-comtois.

Mal à l'aise dans le couloir gauche, Congré n'a pas non plus livré une très belle partie pour son retour dans l'axe.

Le DFCO va rapidement répondre à cette double occasion doubiste. À la 22e minute, après une longue séquence côté gauche, Philippoteaux décale Fofana qui envoi un long centre tendu qui trouve Ngouyamsa à l'angle opposé de la surface. Il pénètre dans la surface et adresse un centre tendu devant le but. Le ballon est dévié par Scheidler mais repoussé in extremis par Valentin Henry alors que Le Bihan rôdait ! Les débats s'équilibrent et le rythme, assez élevé depuis le début de la partie, retombe un peu à l'approche de la demi-heure. Le jeu penche toujours nettement à gauche côté dijonnais, avec un duo Fofana - Philippoteaux qui montre de bonnes choses depuis le début de la partie. Sochaux reprend peu à peu le contrôle de la possession et obtient un corner à la 37e minute. Il ne donne rien mais les Doubistes restent dans le camp dijonnais ; Thioune reçoit le ballon au coin droit de la surface et enchaîne d'une très bonne frappe en pivot, détournée en corner par Reynet ! Le corner est mal dégagé par le portier, puis par la défense dijonnaise. Le ballon reste dans les pieds sochaliens. Reynet doit à nouveau s'employer sur un centre venu de la droite mais une faute est sifflée en faveur du portier dijonnais.


Sochaux appuie en cette fin de mi-temps pour essayer de faire le break et la défense dijonnaise résiste difficilement aux vagues jaunes et bleues. Le mi-temps arrive à point nommé pour des Dijonnais qui commençaient à prendre l'eau, et pour un Bruno Ecuélé-Manga visiblement touché sur une des dernières actions. Un premier acte plaisant, au cours duquel le DFCO a affiché par moment un visage intéressant, notamment côté gauche, mais qui a été vite plombé par une entame de match catastrophique et un but encaissé bien trop rapidement.

Fofana a été l'un des joueurs les plus remuants et a justifié sa titularisation.

La nuit, puis le jour

La second période démarre avec un changement côté dijonnais : Ecuélé-Manga ne peut pas reprendre et est remplacé par Zargo Touré. Pas de changement côté sochalien. Et le FCSM repart de l'avant, avec, à la 48e minute, un ballon de Mauricio pour Virginius, excentré côté gauche, qui tente un centre tir lobé, pas loin de trouver le cadre de Reynet. Dans la foulée, c'est au DFCO de se créer une situation, avec un centre de Jacob reprit par Scheidler d'un tête piquée, captée par Prévot.


Une entame intéressante mais malheureusement, comme en première période, le DFCO se fait cueillir d'entrée. À la 51e, Thioune reprend de la tête un corner. Le cuir s'écrase sur le poteau gauche mais revient sur Gaëtan Weissbeck, encore lui, qui nettoie la lucarne de Reynet d'une reprise en force imparable (2-0, 51e) ! Sochaux fait le break après à peine plus de 5 minutes de jeu en deuxième période et douche les espoirs dijonnais. Des espoirs qui vont se raviver quelques minutes plus tard. À la 58e minute, Mickaël Le Bihan est lancé côté gauche. Il pénètre dans la surface, crochète Aaneba qui glisse, et se fend d'une magnifique frappe enroulée qui trouve la lucarne opposée de Prévot (2-1, 58e) ! But magnifique de Le Bihan, qui a le mérite d'offrir au DFCO la possibilité de ramener au moins un point du court déplacement à Montbéliard.


Pendant ce temps, le Paris FC mène 2-0 face à Grenoble et s'accroche donc à la 4e place. Une situation qui n'a pas échappé à l'entraîneur sochalien Omar Daf qui commence à faire tourner pour préserver ses cadres en vue du match de play-off mardi. Un turn-over dont profitent les Dijonnais pour s'enhardir et partir à l'attaque, de manière toutefois trop désorganisée pour être vraiment dangereux.

Bien marqué et suivi toute la rencontre, Scheidler a été beaucoup trop timide.

Deuxième changement côté dijonnais à la 70e minute. Traoré remplace Jessy Pi et Ngouyamsa prend donc place au milieu de terrain. Sochaux essaye de repartir de l'avant, notamment avec le nouvel entrant Do Couto, très actif, et obtient un corner à la 72e minute ; sans danger pour la défense dijonnaise, mais le ballon reste dans le camp bourguignon, Sochaux obtenant un coup-franc excentré suite à une faute de Fofana. Cette fois, le DFCO peut se dégager sereinement, une faute étant sifflée contre le FCSM.


À la 75e, Do Couto, toujours lui, fait la différence en vitesse sur le côté gauche et sert Kalulu, mais Traoré, au duel, prend le meilleur sur l'attaquant sochalien. Le DFCO peine à se dégager et le ballon revient sur Thioune qui frappe au but, mais cette fois Reynet peut s'emparer du ballon. Après ce temps fort sochalien, c'est au tour des Dijonnais de venir faire le siège de la surface adverse. Une volonté qui finit par payer. Ngouyamsa s'enfonce dans la surface et tente d'adresser un centre en retrait en bout de course. Celui-ci est contré par un défenseur sochalien mais le ballon revient sur Romain Philippoteaux qui reprend d'un excellent extérieur du pied qui trouve le petit filet opposé (2-2, 78e) !


Le DFCO égalise à moins d'un quart d'heure de la fin ! Et ce n'est pas immérité. Sur l'engagement, Sochaux tente de repasser devant mais Reynet intervient, la frappe de Do Couto ne faisant que fuir le cadre. Un Baptiste Reynet qui va se montrer décisif à la 84e minute, en repoussant sur sa ligne une tête à bout portant de Kitala ! Nouvel arrêt moins d'une minute plus tard, sur une frappe à ras de terre de Weissbeck. Sochaux pousse mais le DFCO et Reynet tiennent !

Patrice Garande tente de casser un peu le rythme de cette fin de match largement dominé par Sochaux en profitant d'un arrêt de jeu pour faire entrer Ahlinvi à la place de Jacob (89e minute). Le FCSM continue de faire le siège du but de Reynet et obtient un premier corner dans le temps additionnel, mais le DFCO peut se dégager. Puis un ultime dans les dernières secondes... avec le même scénario. Une dernière frappe de Do Couto et Frank Schneider siffle la fin de la partie (la dernière de sa carrière).

Auteur d'un match d'un bien meilleur calibre que la purge face à Nancy, le DFCO arrache un dernier point en terres sochaliennes. Dijon termine la saison à la 11e place, classement décevant vu le recrutement, rassurant vu le début de saison et, au final, acceptable pour une saison de descente jamais facile à négocier. Le bilan pour le club, au-delà du classement final de l'équipe fanion, est néanmoins bien plus amer. Mais nous y reviendrons dans les prochaines semaines. Pour aujourd'hui, on se contentera d'apprécier la note satisfaisante sur laquelle se conclue la saison et le passage de Patrice Garande sous les couleurs dijonnaises.

@Gus21


LES NOTES

L'Homme du match : Romain Philippoteaux (6.6)

Pour sa dernière représentation sous le maillot aux tuiles vernissées, Romain Philippoteaux a marqué. Un but de renard. Et il s’en est allé célébrer avec les Lingon’s Boys et les Téméraires. « C’est la meilleure manière de clôturer mon retour au DFCO » révèle l’intéressé après la rencontre. Qui aura été, malgré tout, toujours concerné. Jusqu’au bout. Jusqu’à être le dernier buteur de la saison.