• IlPdg

Tatiana Solanet en équipe de France, 5 bonnes raisons d'y croire

Récemment pré-convoquée en équipe de France, Tatiana Solanet n'en finit plus de briller avec le DFCO, où elle enchaîne les excellentes performances. Plus que jamais, elle semble en mesure de décrocher une sélection en A, ce qui semblerait à la fois très crédible et mérité. À quelques jours de la liste pour le match France - Brésil, voici cinq arguments qui plaident en sa faveur !

Si Tatiana Solanet va en équipe de France, on va devoir se renommer en Le Solanet Show

Parce qu'elle est dotée d'une technique hors-norme

Quand elle a débarqué en D2, il n'a pas fallu longtemps pour se rendre compte que Tatiana Solanet était une joueuse d'un niveau technique bien supérieur. Cela continue de se vérifier en D1 où elle affiche une qualité technique digne d'une équipe du top 3. Impressionnante par son toucher de balle qui la démarque des autres sur le terrain, elle a la capacité à faire de nombreuses différences au sein d'un match et, quand elle prend le ballon, on sait qu'il peut se passer quelque chose d'intéressant. Son taux de dribbles réussis est lui très élevé. Mais surtout, au-delà de son côté spectaculaire, elle fait preuve d'une grande vista, et n'est pas du genre à faire des gestes techniques pour rien. Ceux-ci sont toujours effectués dans le sens du jeu et du collectif. Ses prises de balle, ses percées et ses dribbles permettent ainsi d'accélérer le jeu et de casser les lignes adverses. Une joueuse qui a de l'or dans les pieds comme elle ne ferait certainement pas tâche en équipe de France, où elle amènerait encore plus de créativité.

Parce qu'elle a déjà beaucoup d'expérience

Tatiana Solanet est loin d'être une débutante en D1. Avec les clubs de Rodez, Yzeure, Albi et Dijon, elle cumule près de 120 matchs en D1, répartis sur 8 saisons. Malgré sa parenthèse en D2 pour aider le DFCO à monter dans l'élite, elle dispose donc déjà d'une grosse expérience à ce niveau. En sélection, elle a connu les équipes de France U16, U17 et U19 mais a aussi porté le maillot de la France B à deux reprises. L'été dernier, elle a repris goût au maillot bleu en participant aux championnats du monde avec l'équipe de France militaire. Une compétition durant laquelle elle a fait très bonne figure (voir vidéo ci-dessous). En résumé, tout ce qu'il manque à Tatiana Solanet est... l'équipe de France A.


Parce qu'elle a gagné en régularité

L'argument d'un manque de constance ne peut plus être recevable pour elle, qui enchaîne les performances de haute volée depuis plusieurs mois maintenant, en particulier depuis mars dernier. Après avoir porté le DFCO vers une première montée en D1, elle poursuit sur une forme étincelante en ce début de saison, faisant partie des meilleures Dijonnaises à chaque rencontre. Une régularité qui se traduit dans les statistiques. Sur les dix derniers matchs de la saison dernière, elle avait réalisé 8 passes décisives et inscrit 5 buts. En ce début de saison, elle a délivré 2 passes décisives, tout en étant impliquée dans bon nombre d'occasions dijonnaises.

Tatiana est la meilleure joueuse de D1 cette saison (les jaloux diront qu'on ne regarde pas les autres matchs)

Parce qu'elle est polyvalente et complète

Dans un groupe de 23 joueuses, il est toujours bon d'avoir des éléments aptes à s'adapter à plusieurs postes. C'est le cas de Tatiana Solanet. Si cette saison elle officie, avec une superbe réussite, au poste de milieu relayeuse, elle est de base plutôt une meneuse de jeu. À ces deux postes, elle brille par sa technique, sa vision du jeu et sa qualité de passe. Mais elle est aussi tout à fait capable d'évoluer en tant qu'ailière, comme cela fut le cas par le passé, sa vitesse lui permettant de faire des différences sur un côté pour créer du danger. On mentionnera aussi sa faculté à tirer les coups de pied arrêtés, exercice dans lequel elle fait toujours preuve d'une grande précision.

Parce qu'elle est la meilleure joueuse de Dijon

Et ce n'est pas (que) moi qui le dit ! Largement élue meilleure joueuse la saison dernière, les supporters l'ont aussi plébiscitée comme la meilleure après ce début de championnat. Tatiana Solanet continue en effet d'apparaître au-dessus du lot. La pièce maîtresse du DFCO. Celle qui distribue et varie le jeu, qui fait parler sa vision et son intelligence "footballistique" pour faire jouer les autres. Celle sans qui le jeu et le rendement de l'équipe ne seraient assurément pas les mêmes. Au-delà de toutes les qualités déjà citées, il faut en outre noter sa capacité à répéter les efforts et son omniprésence sur le terrain, d'autant qu'elle s'est aguerrie dans les duels afin de devenir une vraie bonne récupératrice. En bref, à l'heure actuelle, il est difficile de trouver un "point noir" à son tableau. Alors la suite logique, et on l'espère de tout cœur, serait de la voir récompensée avec la tunique bleue. Pour la plus grande fierté de nous autres supporters !


Crédits photos : Vincent Poyer/DFCO, Thomas Jobard/Le Dijon Show

487 vues

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube