• No_Vak

Toulouse 1-0 DFCO : un sentiment de déjà vu

Mis à jour : 17 sept. 2019

Dijon avait besoin de se rassurer pour sa deuxième journée de championnat, face à un concurrent direct au maintien. Le résultat, comme le contenu du match, ne fait pour l'instant que renforcer les incertitudes quant à la qualité de l'effectif à certains postes clés et en profondeur.

Résumé du match

Ce match, vous le connaissez déjà. C'est un scénario déprimant comme on en a trop souvent vu l'an passé, que ça soit sous Dall'Oglio ou sous Kombouaré. Un Dijon un peu entreprenant en première mi-temps, qui donne de l'espoir aux supporters avant de se manger un gros avertissement. Puis, un but suffit aux adversaires pour complètement désorganiser une équipe dont les individualités sont trop faibles pour renverser la vapeur. Une équipe qui aurait peut être profité d'une titularisation de Loiodice ou de Balmont à la place de Lautoa.


Le collectif est clé pour un club qui joue le maintien. Jobard et ses hommes n'iront nulle part s'ils ne peuvent pas se ressaisir après avoir pris un coup derrière la tête (parce que des coups, ils en prendront). Sur l'ensemble du match, les débats sont équilibrés, mais Toulouse a su frapper au bon moment et réduire à néant les chances dijonnaises de repartir du Stadium avec un point. Trop brouillons dans l'entrejeu, trop timides devant, et malgré une charnière et un gardien solides, les Dijonnais sont encore trop approximatifs en défense.




Expected goals

La statistique qui fait mal : En deux matchs, les rouges ont tiré 30 fois au but, mais n'ont trouvé le cadre qu'à 9 reprises. De plus, aucun but n'a été inscrit dans le jeu en 180 minutes. Faut-il y voir un problème de finition de nos attaquants ? En étudiant la stat de buts attendus, on y voit déjà un peu plus clair.


Buts attendus : autrement appelés expected goals, ou “xG”. Ce sont le nombre de buts qu’un joueur ou une équipe aurait dû marquer — ou encaisser — selon les probabilités, sur une période donnée, qu’il s’agisse d’un match ou d’une saison. (définition cahiersdufootball.net).


Tavares : les 4 tirs de Julio combinés (3 cadrés, un hors cadre) auraient dû aboutir à 0.68 buts en moyenne. Il n'est pas très surprenant donc, quand on regarde la qualité des occasions, de ne pas l'avoir vu marquer.

Jeannot : encore plus flagrant pour Benjamin Jeannot, ses 3 tirs (dont 2 en dehors de la surface) ne comptent que pour 0.1 but attendu au total, soit 1 but tous les 10 matchs. Alors oui, les grincheux diront sûrement qu'il aurait pu jouer 3 heures sans marquer, mais sans avoir de bons ballons sous la dent, la tâche devient vite très compliquée (surtout pour un joueur évoluant à un poste qui n'est pas le sien).


Le problème se situe sûrement ailleurs. Au total, il était attendu de Dijon 1.15 but ce samedi, même en considérant les ratés, cela fait peu pour une équipe qui a frappé 18 fois au but. La qualité des occasions est probablement coupable. Quand on y regarde de plus près, les passes clés de Mama Baldé étaient trop peu nombreuses (passes décisives attendues ; 0.64 sur 3 passes clés), et celles de Sammaritano de trop mauvaise qualité, avec 0.16 passes décisives attendues sur 4 passes clés (cela peut aussi s'expliquer par la précipitation des Dijonnais pour tenter de recoller au score).


Encore plus intéressant pour illustrer ce naufrage collectif : le graphique ci dessous présente les tirs et leur valeur en expected goals combinée en fonction du temps. La très grosse occasion de Tavares en tout début de match (0.47 xGoals) et son tir à la 7e minute (0.13 xGoals) sont les deux meilleurs tirs côté Dijon, et expliquent ce faux sentiment de domination en première période. Dès la reprise, les 2 frappes de Jeannot ont une probabilité très faible d'être converties et ne sont donc que très peu visible sur la courbe. En revanche, le Téfécé est parfaitement revenu dans la partie, et a même continué sur sa lancée après le but de Makengo.


Traduction : les Toulousains étaient plus près de mettre le second que Dijon d'égaliser.

Pour plus de stats sur la rencontre : https://understat.com/match/12725




Le Tweet du match :



Notes des joueurs :


L'Homme du match : Rúnarsson (6)

Après une reprise moyenne contre l'ASSE, Alex a su protéger ses cages des assauts des Violets en sortant quelques jolies parades. Impuissant sur le but.


Alphonse (2.4)

Prestation très décevante pour Mika Alphonse. L'arrivée de deux nouveaux latéraux va complètement changer la donne, et il pourrait vite en faire les frais.


Coulibaly (5.6)

La bonne surprise de ce début de saison. Après une J1 très correcte, il a bien rattrapé les quelques erreurs de ses coéquipiers ce week-end et mérite d'être titulaire.


Ecuele-Manga (5)

Pas de faux pas majeur si ce n'est sa naïveté sur le crochet de Koulouris. Commence à prendre ses marques, mais peine à s'affirmer comme le patron de la défense.


Chafik (3)

Couvre le hors-jeu sur le but. Pas à l'aise sur ce couloir gauche qui n'est pas le sien. Il a peu de chance d'être aligné à ce poste contre Bordeaux.


Lautoa (3.4)

Match sans créativité. Son avenir n'est probablement pas au milieu de terrain, mais peut être un cran derrière.


Amalfitano : 4)

Du déchet dans son jeu, c'est inévitable quand on prend des risques. On aurait aimé en voir un peu moins de sa part.


Ndong (4.8)

Moins bon qu'à son premier match. Ndong a été moins appliqué, moins combatif, malgré un joli sauvetage à la 45e.


Baldé (3.8)

Un début canon, puis plus rien. Il manque de jus, et sa sortie à l'heure de jeu en atteste. On attend plus de régularité de la part d'un joueur qui sera important cette saison.


Tavares (3.4)

Une très grosse occasions ratée, son match l'est également.


Jeannot (4)

Encore une fois, il est difficile d'en vouloir à un joueur dont les quelques qualités sont très mal exploitées. S'il marque sur sa fantastique reprise de volée, il est sans conteste Homme du match.


MOYENNE : 4.1

D'après les notes de la rédaction, les meilleurs Dijonnais à Toulouse étaient ceux chargés de garder les buts inviolés

Notes des lecteurs :

Vous êtes d'accord avec la rédaction pour élire Runarsson Homme du match. Les recrues Ndong et Baldé sont également appréciées

934 vues2 commentaires

© Le Dijon Show, 2020

Le Dijon Show
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Le Dijon Show Féminin
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube