• No_Vak

[AMICAL] DFCO 1-2 Nancy : et rebelote

Dans une partie beaucoup moins maîtrisée que la précédente, Dijon s'incline à nouveau en montrant des faiblesses à combler absolument avant le début de la compétition.

Malgré toute sa bonne volonté, Younoussa n'a su emmener les siens vers la victoire (photo DFCO)

Plusieurs joueurs sont absents du groupe Dijonnais, notamment Glody Ngonda (en instance de transfert vers Amiens), Coulibaly et Allagbé qui viennent tout juste de reprendre l'entraînement, et Mickaël Le Bihan pour des raisons personnelles. Sammaritano a pris place dans la tribune, car il était incertain avant le match.


Dans les titulaires, Jordan Marié est reconduit, alors que Yassine Benzia et Baptiste Reynet vont démarrer le match. Roger Assalé et Bryan Soumaré commencent aussi sur les ailes.



LE MATCH


2e minute et déjà une alerte dans le camp Dijonnais : un mauvais contrôle de Bruno Écuélé-Manga qui donne une opportunité à l'attaquant de Nancy. Il se rattrape en le taclant dans les pieds mais l'attaquant récupère la balle et frappe : Reynet était bien sorti et ferme ses jambes. Notons tout de même que Bruno a failli nous refaire la même frayeur 2 minutes plus tard...


Marié commence bien la partie et se montre omniprésent. Ses passes astucieuses cassent le pressing nancéien, mais ne permettent pas encore de créer une réelle opportunité.


Légère erreur de Traoré qui manque sa remise de la poitrine à Reynet, Écuélé-Manga dégage et offre un corner aux visiteurs, qui se transforme en un très gros contre pour le DFCO mené par Soumaré qui sert Assalé devant : l'Ivoirien est déstabilisé par le défenseur dans la surface ! Penalty accordé par l'arbitre, Yassine Benzia transforme le penalty tout en puissance au milieu du but (1-0, 14e).


Reynet assure et soulage les siens sur les centres dans la surface. Il semble relancer à la main systématiquement, en direction des arrières latéraux, comme le faisaient les gardiens ce mardi à Mâcon.


Assalé tergiverse un peu et perd un bon ballon dans une autre contre-attaque. Traoré nous fait une petite frayeur en restant au sol quelques secondes, mais se relève sans boiter.


Une superbe séquence de jeu avec une sortie de balle extrêmement propre : la défense s'extirpe des deux premières lignes nancéiennes, puis Benzia sert Marié. En jouant un une-deux très large avec Traoré, il reçoit le ballon dans la surface mais son centre est contré.


Trois premiers changements sont effectués du côté des Rouges : Ngouyamsa, Younoussa et Philippe cèdent leur place à Rocchia, Ahlinvi et Scheidler, poste pour poste (31e).


Le DFCO fait plus d'erreurs que la dernière fois, mais il semble que Nancy soit un adversaire légèrement plus coriace que le GF38. De ce fait, nous nous procurons moins d'occasions et le match est plutôt équilibré, malgré le score. La tendance est aux contre-attaques rapides, à l'image d'Ahlinvi qui se joue de son vis-à-vis pour servir Soumaré. Seul à cause de la glissade de Benzia, il tente la frappe mais éborgne un supporter en tribune Nord.

Benzia et ses coéquipiers, tout-sourire, une image rarement vue la saison précédente (photo DFCO)

Un mauvais contrôle de la poitrine de Barbet désorganise tout le bloc de Dijon, et offre à Nancy une chance de centrer. La frappe qui s'ensuit passe de peu au-dessus de la barre, c'était très dangereux.


Juste avant la pause, Nancy égalise grâce à Basila sur un gros cafouillage dans la surface après un corner (1-1, 45e). Cela vient récompenser une petite période de domination de l'ASNL, il va falloir se remobiliser pour retrouver les bonnes choses aperçues en milieu de semaine.


Incohérences et inconsistance


Aucun changement au retour des vestiaires, le jeu est très haché mais Dijon tente de mettre un peu plus le pied sur le ballon. Lorsque l'équipe est en possession, elle s'organise de nouveau dans un simili 3-5-2, avec Assalé et Scheidler devant, Ahlinvi entre les deux centraux. Cela permet à Dijon de ressortir sans grand problème et contraint les visiteurs à rester bas dans leur camp, conduisant à un statu quo car Nancy est très bien organisé et ne laisse pas d'espace.


Avec une récupération haute, Benzia est trouvé. Il passe à Assalé à sa gauche qui repique dans l'axe et frappe de son pied droit, mais est contré sans problème (56e). Deux minutes plus tard, Christopher Rocchia s'illustre avec un très bon tacle dans la surface, sans toucher le Lorrain. Une petite alerte sur corner est vite écartée par la défense de Dijon.


La composition après l'heure de jeu

Racioppi, Ngouyamsa, Belhadji, Younoussa, Jacob et Y. Soumaré entrent en jeu tandis que Reynet, Barbet, Traoré, Marié, Benzia et Assalé sortent (61e)


Rocchia intervient avec un kung-fu kick pour dégager les siens. Bon nombre d'erreurs dans les transmissions sont à noter, et cela influe grandement sur la qualité du jeu. Scheidler tente un lob de très loin sur le gardien de Nancy mais loupe totalement sa frappe. Il se rattrape en menaçant Valette quelques instants après, avec un tir à l'entrée de la surface qui est finalement bien bloqué.



Suite à un centre mal suivi dans la défense, Mamadou Thiam se retrouve en position de tir et place son ballon le long du poteau, Racioppi est trop court (1-2, 69e). Une punition pour Dijon qui joue largement en dessous de ses moyens depuis le début du match.


Enfin une bonne combinaison à droite, entre Bryan Soumaré et Belhadji, qui adresse un centre tendu très dangereux, dégagé finalement en corner. Jacob prend le temps de le tirer, et trouve la tête d'Ahlinvi, qui manque le cadre. Rayan Philippe rentre à nouveau pour laisser B. Soumaré souffler (77e), le DFCO finit la partie dans un 4-4-2.


Le nouvel entrant se fait tout de suite remarquer grâce à un jeu en une touche dos au but, en prolongeant pour Yaya Soumaré qui avait fait l'appel : l'ailier pousse légèrement trop son ballon et bute finalement sur le gardien.


Un coup franc pour Nancy est frappé directement, heurte le mur et Basila, déjà buteur, manque le cadre à bout portant en arrivant le premier sur le ballon retombant (87e). Jacob frappe un bon coup-franc gagné en fin de match par Younoussa et trouve la tête du capitaine Écuélé-Manga, qui termine dans les gants de Valette.


Fin du match, 1-2 est le score final. Dijon est globalement beaucoup trop brouillon et perd le match car l'équipe n'a pas su prendre le jeu à son compte, subissant les assauts nancéiens et se montrant trop peu tranchant sur ses (nombreuses) contre-attaques. Il y avait pourtant la place de faire quelque chose. Prochaine étape : le départ lundi matin en stage dans les Alpes, suivi de la double confrontation mardi contre Bourg-Perronas et Rumilly-Vallières.